FAQ (Frequent Asked Questions)

 

L’adh’écision

« Garde tes peurs pour toi, mais partage ton courage avec les autres. » R. L. Stevenson

Petit retour sur les FAQ…

Pourquoi as tu eu cette idée?

 

Combien de kilomètres tu vas faire par jour?

Tu pars combien de temps?

Tu fais comment avec ton boulot?

Mais tu as de l’argent de côté!?

Tu vas dormir où?

Pourquoi le faire toute seule?

T’as pas peur tout seule?!

Pourquoi tu veux faire ça…?

Tu vas faire un blog!? Écrire un livre?!

 

On m’a souvent posé une ou toutes ces questions lorsque j’ai parlé de mon projet. C’était amusant de voir dans quel ordre elles arrivaient et s’amuser à égrener l’information juste pour voir la réaction de mes interlocuteurs et ce qu’il se passait dans leur tête. Je crois que la mâchoire des gens tombaient souvent quand je répondais que je le faisais toute seule.

Dire que je pars faire un tour de vélo,  voyager en vélo, avec ma tente, en Norvège, jusqu’au Portugal, donc plusieurs mois, je démissionne, …etc

Pour chaque question j’ai une réponse courte pour convaincre en 5 minutes et une réponse plus réfléchie pour les sceptiques et aussi justifier que j’ai quand même la tête sur les épaules 😉

 

Pourquoi as tu eu cette idée?

》Pourquoi ne pas le faire?

☆ parce que j’ai envie et que j’ai les moyens de réaliser mon  rêve alors je prend l’occasion de le faire! Voyager ça a toujours été la, à vélo c’est plus rigolo et plus écolo, et parce qu’un rêve on y pense très longtemps autant prendre son temps pour le réaliser et en profiter le plus longtemps possible…

 

 

 

Tu pars combien de temps?

》Je ne sais pas…

♡ ben oui je sais pas moi! Si je rajoute le temps de réparation des crevaisons, la visite des brasseries irlandaises, les lendemains de soirée difficiles, les courbatures, les jours de pluie, etc.. globalement si je veux m’arrêter quelque part je le ferais, idem si le voyage doit s’écourter ou s’il doit se prolonger vers d’autres contrées.  Six mois est déjà un beau parcours,  mais si c’est bien autant faire durer le plaisir une année. …

 

Combien de kilomètres tu vas faire par jour?

》70km

⊙ d’après des estimations rapides mais fiables… le périple représente 10 000km, sur une période de six mois, pour éviter les températures trop basses après novembre, soit 70km par jour avec 5 jours de repos par mois…. après ce n’est pas une course donc on verra bien !

 

 

Tu fais comment avec ton boulot?

》Je quitte mon travail

¿ eh oui ça c’est la partie moins fun, la partie « mais t’es pas un peu folle ma fille!? Mais qu’est ce que tu vas devenir!? ». Mais cette aventure me tient à coeur depuis longtemps,  et s’épanouit depuis deux ans de façon toujours plus prononcée de telle sorte que me concentrer au travail ou investir toujours plus d’énergie dans la sphère professionnelle ne me convient plus. Ce désir de voyager s’exacerbe littéralement de moi et tout autre investissement de temps, d’énergie,  d’argent,  etc… me paraît vain. Ce projet devient vital à mon bien être alors je prends le droit de faire des sacrifices pour le réaliser.

 

Mais tu as de l’argent de côté!?

》Oui

♧ je ne cache pas une forêt de lingots non plus… mais d’après des calculs très savants…. Je me fixe dix euros par jour pour dormir et manger (en camping sauvage ça passe!), en Norvège je ne pourrais pas lorgner trop souvent sur les pâtisseries locales si chères à mon moral mais j agrémenterai mes repas au réchaud de diverses saveurs….! Les dépenses les plus importantes sont en amont pour l’équipement,  ensuite c’est la débrouille qui garantit le minimum de dépenses. Sachant que les économies ne devraient normalement pas s’épaissir pendant mon voyage, plus je respecterais ce budget plus longtemps je voyagerai 🙂 alors c’est un bon moyen de se motiver pour vivre le plus simplement possible!

 

Tu vas dormir où?

》En tente

¤ Ben oui l’autonomie c’est bien de pouvoir aller n’importe où avec mon vélo, de manger n’importe où avec mon réchaud, et donc de dormir également n’importe où avec ma tente. En Norvège, le camping sauvage est autorisé, je verrais si je me sens de le faire, mais pour le budget ce serait pas mal et les spots dans la nature devrait contre balancer le manque de chaleur ou de confort. Après dormir dans la nature, c’est un petit peu aussi pour ça que je fais ce voyage, qui plus est en Norvège, Ecosse, Irlande… J’aimerais également aller chez l’habitant pour rencontrer le plus les gens. Et évidemment j’utiliserais les réseaux comme Wharmshower (accueil de cyclotouristes chez les particuliers, vous aussi vous pouvez vous inscrire!!), AirBnB, Hostelworld, Couchsurfing, … Et evidemment les connaissances faites sur la route, ou les vôtres!!! (à proposer dans l’onglet « J’irai dormir chez vous »).

 

Pourquoi le faire toute seule?

》Pourquoi attendre quelqu’un pour faire ce que j’ai envie?

♤ c’est sur que c’est plus marrant à deux, à trois, à quatre, avec un chéri,  sa meilleure amie, son cousin, son canari, etc… Mais les opportunités de la vie ne sont pas les mêmes pour tout le monde, et foncièrement quand c’est ton rêve ce n’est pas spécialement celui des autres, et quand bien même, ils ne souhaiteraient peut être pas le réaliser de la même manière.  Je dirais donc que la probabilité est faible, et attendre ce n’est pas trop mon truc…! Alors quand c’est parti je fonce !

Et d’expérience,  en voyage on n’est jamais seul. Les autres viennent à notre rencontre,  il y a d’autres « fous » comme nous qui voyagent seuls à vélo,  on va beaucoup plus à la rencontre des autres car on n’a rien à y perdre mais beaucoup à y gagner !

 

T’as pas peur toute seule?!

》Non

♢ voyager ce n’est pas être agressé toutes les cinq minutes par des gens bizarres qui te veulent du mal…! Dans la vie il y a beaucoup de gens qui te veulent du bien, et heureusement ! Les cyclo-voyageurs attirent la sympathie des locaux. Et entre nous agresser un type qui pédale alors qu’il pourrait prendre un avion comme tout le monde, c’est vraiment bas…. plus sérieusement il faut faire confiance à son instinct, et les risques ne sont pas plus importants ailleurs qu’ici.  Il faut savoir s’entourer des bonnes personnes. Et toute aventure comporte des risques à prendre.

 

Pourquoi tu veux faire ça…?

》Je ne sais pas c’est comme ça

Parce que quand j’imaginai la possibilité de le faire, j’étais au bord des larmes de joies, parce qu’en lisant les livres d’écrivains-voyageurs, les blogs de voyageurs je m’y voyais déjà et que je ne voyais pas vivre autrement. Parce qu’il y en a qui rêvent d’une grande maison, de travailler beaucoup, de gagner toujours plus d’argent, et que moi je serais heureuse de transmettre à mes enfants la joie d’avoir choisi de vivre une vie riche de rencontres et d’expériences. Parce que c’est au fond de moi et que c’est ce qui me fait vivre, et qu’il ne faut pas lutter contre ses envies, même si elles ne rentrent pas dans le schéma social normal.

 

Tu vas faire un blog!? Écrire un livre?!

》Yes!

Idéalement je souhaiterais en faire un livre, mais c’est un peu prétentieux alors on verra ce que j’en ferais ! Si, au même titre que je l’ai été par d’autres, je peux inspirer des personnes de le faire ou de réaliser leur rêve quel qu’il soit, alors ce sera déjà beau.

 

« Il faut oser être ouvert à autre chose que ce que l’on est et il ne faut pas rester l’esclave de son esprit jusqu’à la fin de ses jours. » La véritable histoire d’un indien qui fait 7000 km à velo par amour, Per J. Anderson.

1 réflexion au sujet de “FAQ (Frequent Asked Questions)”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s