Le par-court

Même si on part à « l’aventure » il est important de définir un parcours, un tracé,  un objectif,  car c’est  ce qui me fera avancer dans les moments difficiles.

Je démarre donc du Cap Nord en Norvège,  pour le situer, c’est bien au dessus del’Islande,   bien au dessus du cercle polaire. Mais pas de panique normalement quand j’y serai plus de neige, pas d’ours blanc qui voudraient ma peau, et pas d’aurores boréales. … Ce sera plutôt élan du père Noël au chômage technique, moustiques à gogo qui eux vont vouloir ma peau,  et soleil de minuit….

Screenshot_2016-05-29-17-29-06

C’est environ 2500 km soit deux mois de voyage ENVIRON….!

Je ne sais pas trop quoi à répondre lorsqu’on me demande, et pourquoi la norvege? Comment t’as eu l’idée de ce parcours?

je dirais que quand j’ai une idée,  j’ai du mal à la changer, le Lion est un peu têtu sur les bords… voire tenace.

Je me suis inspirée des euro véloroutes,  notamment la numéro 1 puis la vel’odyssée qui longe l’atlantique en France.

Partir du cap nord est assez symbolique c’est le point le plus haut d’Europe. Étant donné que mes ambitions étaient au départ de faire la panaméricaine depuis l’Alaska jusqu’à Ushuaia, le Cap Nord console ! Et puis partir de la bas et redescendre, psychologiquement c’est plus facile! On se dit que ça descend, et qu’on est sur le chemin de la maison…

De plus quand on voyage seul il vaut mieux être entouré de paysages à couper le souffle, et je pense que la Norvège, l’Ecosse l’Irlande, puis la côte atlantique seront super sympas à voir.

Ce sont tous des lieux que je ne connais pas, contrairement aux terres intérieures de l’Europe que je connais un peu. Et où la nature vous offre brutalement ce qu’elle a de plus beau alors j’ai hâte !

Et puis c’est bien d’aller voir plus loin…

Je traverse ensuite la Mer du Nord, non pas à la rame, mais certainement en avion, pour atterrir à Aberdeen en Ecosse et faire le tour des îles britanniques.

Screenshot_2016-05-29-17-29-54.png

Le tracé est « grosso-modif » mais l’idée est de bien faire le tour de l’Ecosse, l’Irlande et traverser le Royaume Uni.

Au menu, midgies, floppées de moutons et rafales de vent, le tout arrosée d’averses mais egalement de guinness !

Ce trace n’est pas l’exacte représentation de mon rêve mais c’est le début raisonnable pour une fille voyageant seule à vélo sur une si grande durée pour la première fois. Je ne suis pas encore partie mais je pense déjà au prochain voyage….

Évidemment ce trace est un peu comme les horaires de train, il peut faire l’objet de modifications et n’a aucun objectif de résultat !

Screenshot_2016-05-29-17-34-37.png

Enfin on n’oublie pas ses classiques, Normandie, Bretagne, La Rochelle que je ne connais pas du tout, et contrairement à ce qu’on dit, visiter la France ce n’est pas que pour les retraités ! Donc un peu d’histoire, des crêpes et du surf…

Ensuite on file sur le chemin de Compostelle,  soit par l’intérieur des terres soit par le bord de mer, on va jusqu au cap Finisterre. Cette anne est en plus tres particuliere pour tous les pelerins, il risque d’avoir un peu de monde. Enfin on descend (oui toujours…) jusqu’au détroit de Gibraltar…

Après?  on avise…

Au total 10 000 km environ, sur six mois…, un nombre de rencontres indéterminées,  de vues à couper le souffle indéterminables et certainement une expérience impossible à regretter…

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s