Jour 11 Beach camp – Starve

 

Petit dejeuner sur la plage avec pancake a la confiture, christine and the queen (nuit 53) et Muse (supermassive) en fond sonore. Ce petit dejeuner ne saurait plus me ressembler !

_IMG_000000_000000.jpg

Nous prenons le ferry depuis Gryllefjord jusqu’a Andenes qui est la porte d’entree des iles Vesteralen. Nous restons au chaud pendant que les autres passagers font la traversee sur le pont, pour les plus courageux, car c’est une traversee qui permet parfois de voir des baleines.

Arrivees a andenes nous allons a l’office de tourisme pour avoir quelques infos sur les choses a faire dans le coin, nous entrons dans la partie touristique de la Norvege !

A l’exterieur, nous voyons un velo, Heidi parie sur un grand americain, c’est finalement une petite blonde allemande, 40kg tout mouillee de chaud qui est partie en avril depuis l’Allemagne. Nous discutons tout de suite ensemble, en echangeant je lui indique que je suis francaise, elle me demande si je suis Marlene.?Oula je suis deja connue dans la region…!? Puis elle me passe le bonjour de Torsten qu’elle a vu la veille ! J’ai egalement eu de ses nouvelles par mail, pendant que je tremblotait dans la foret, il avait rejoint le camping de Tromso et buvait une biere avec le couple norvegien rencontre dans le ferry…

L’allemande est arretee pour probleme mecanique mais rien de grave et andenes est une ville assez grande finalement.

Nous refaisons le plein d’info, d’electricite et de wifi et repartons direction le sud.

Mes panneaux solaires fonctionnent en demi teinte quand il y a du soleil, et pas du tout quand c’est nuageux, c’est a dire plutot souvent.

Nous roulons ensuite tranquillement jusqu’a Bleik ou il y aurait une plage pour camper. Il est  un peu tot et decidons de faire une quinzaine de km de plus.

 

 

 

 

Nous passons la bourgade de Stave ou il y a un camping avec sauna et bains bouillonnants exterieurs, moyennant une trentaine d’euros par activite.

 

 

 

 

les paysages un peu deseerts font penser a Heidi a la Patagonie ou elle a guide un voyage en debut d’annee.

 

 

 

Au toral 40 km sur la journee, c’etait un peu notre journee de « repos ».

Nous bivouaquons un peu au large de la route, face a la mer.

Nous nous endormons sous le soleil, les oiseaux nous bercent de leurs chants divers, et souvent meconnus, dans le crepuscule qui n’en a que le nom.

 

 

2 réflexions au sujet de “Jour 11 Beach camp – Starve”

  1. va-s-y offre toi un bain bouillonnant pour recharger les batteries, je te le sponsorise, ça donnera peut-être l’idée à d’autre de te sponsorisé un muffin, je fais le relais pour la collecte.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s