Jour 27 Nes – Kveinvika beach

Je quitte finalement l’ile de Vega vers midi, 

Et soudain, dans le ferry je me retrouve saisie d’emotions, les larmes aux yeux, submergee par le trop plein de bonheur face auquel je me trouve…j’ai l’air bete et retiens mes larmes car ca n’a aucun sens… mais cette aventure se transforme un peu en croisiere au pays des bisounours ici en Norvege… j’evolue sans mal dans cette vie qui me donne tout en cadeau, la beaute des lieux, la bonte des gens, je me sens un peu prise au depourvu devant la facilite de realiser ce que j’ai longtemps imaginé de cette aventure, je me sens egalement redevable et n’ai pas grand chose a donner en retour si ce n’est de sourire betement a tout ce qui m’entoure….

C’est le personnel du ferry qui a declenche ce tsunami emotionel…, derriere la banque du cafe, il y a la serveuse, souriante, prete a vous rendre n’importe quel service, amabilite comprise, comme toutes les personnes que je croise dans les bars, musees, rue, randonnee, etc l’autre jour un vacancier de Mosjoen, en caravane, m’a attendu expres en haut d’une cote pour discuter 5 minutes et m’indiquer de prendre la route fermee (que m’avait indique Inger) il s’est renseigne les tunnels sont eclaires… j’en attendais pas tant.., il voulait s’assurer que je prenne la meilleure route possible pour mon trajet, lui meme passionne de cyclisme, il a participe sans rien attendre en retour a parfaire mon trajet… que dire… Et ce cuisinier qui s’affaire humblement mais durement dans sa mission de faire naitre du bonheur a chaque bouchee des passagers du ferry, idem, … il s’investit dans ce qu’il sait faire de mieux, se realise et naturellement fait marcher la mecanique du bonheur, il donne le sourire, en distribue, et ainsi de suite….

Bref, le monde est trop beau et l’humain le sublime.

La route est un peu monotone, enfin compare aux routes avec fjords et chaines de montagnes, et le plafond de nuages est assez bas pour contempler le relief alentour, je roule donc sans discontinuer.

Je m’arrete faire un detour au point info de Bronnoysund car j’hesite entree deux routes, l’une d’elle est fermee pour eboulements recents, je reste donc sur la 17.

Je recolte un peu de pluie en fin de parcours. Je souhaite prendre le frrry pour traverser jsuqu’a Holm, il y en  a un a 20h00.

J’entends qu’on scande mon prenom, c’est Torsten ! Il est bien sur au cafe avant le ferry, il dort au camping a cote !

Il est 20h00, finalement je prend un burger pour l’accompagner pour le diner, et nous nous racontons nos dernieres semaines respectives. Nous n’avons pas pris les memes routes, pas les memes stops, activites et rencontres….

Il est beaucoup reste dans les iles vesteralen, a longé la cote et a fait un safari pour voir des baleines, qu’il a vu !!! Les photos donnent envie !!!

Nous regardons egalement la route des prochains jours, il soubaite longer la cote le plus possible. Le debut est commun avec celle que je comptais prendre le lendemain, nous aviserons donc. On se donne rdv pour le ferry de 10h35 le lendemain ! Il me propose de venir au camping, mais la pluie est fine et il y a l’air d’y avoir de la place pour faire du camping sauvage non loin du ferry donc je prefere decliner l’invitation.

Je pars a la recherche d’un emplacement vers 22h15, je croise un jogger « nocturne », et lui demande a tout hasard s’il n’habite pas dans le coin pour lui emprunter son jardin…. mais c’est un touriste egalement mais il m’indique une plage avec toilettes douche…. a 500m derriere une foret a traverser….

Trop top j’arrive encore dans un deux pieces, avec terrasse, et vue sur la mer que j’investis avec joie…..:)


I leave Vega island to go to Bronnoysund, in the ferry i am struggling against tears that want to drop on my cheeks… tears of full happiness… Norway is giving me so much, good things i didn’t expect wheni was imaginating this trip… beauty of landscapes and people generosity, i feel uncomfortable with everything i receive and having nothing to give back but smiling to everyhing i see and people i meet.

People are giving so much, with no expectation in return, by being happy, they make the happiness mechanics going on, if i smile you smile etc….

I go on til Vennesund ferry where i meet again Torsten, the german guy wih whom i ride in my first days in Norway, we actually have the same final point, straits of Gibraltar, but not the same crossed countries. We exchange our solo experience so far and decide to ride together wih the tomorrow ferry.

Then i look for nice place to wild camp, a bit of rain but not that much, a night jogger tell me to go few hundred meters ahead til the Kveinvika beach where i enjoy then the entire beach and devices by myself. 🙂

5 réflexions au sujet de “Jour 27 Nes – Kveinvika beach”

  1. Te voila après un mois de voyage et de vacances, tout plein de rencontres , et de paysages – L’échange est le meilleur des moteurs de vie – pour ceux qui l’attendent ,et pour ceux qui vont la chercher –

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s