Jour 28 Kveinvika beach – Lund

Je suis surprise par le garde champetre de la commune de Somna dans mes « appartements privatifs ». Au debut j’ai peur qu’il vienne pour peut etre me donner une amende… mais il vient en fait faire son tour hebdomadaire et pour remettre de l’eau chaude ! J’en attendais pas tant. On discute, il me paie un cafe et un chocolat, les meilleurs selon lui, avec un coeur framboise a l’interieur…. pas mal…

 Nous discutons a propos de mon voyage et des alentours, il me dit qu’il n’aurait pas la patience de le faire, quant a moi j’ai l’impression d’avoir commence hier… je lui demande egalement des conseils sur la route a prendre et discutons un peu du pays, la meteo etc…. il me confirme que la route 17 puis 720 que je compte prendre est mieux que la route nationale evidemment…

Je laisse les lieux propres, pas d’etat des lieux il me fait confiance ;).
Je repars en direction du ferry pour retrouver Torsten qui doit etre en train de replier sa tente sous la pluie… dans le chemin j’evite in extremis un accident velo – daim, un daim adulte traverse devant moi a toute vitesse, je suis en descente alors moi aussi… il passe, sans exagerer, a dix centimetres de ma roue avant….mes freins etant un peu fatigues je n’aurai rien pu faire pour l’eviter. Je lache un cri effroyable de stupeur, du genre la je vais mourrir c’est sur, et j’ai peur.

Il avait le regard agressif du genre le daim qui a rate son reveil et qui se dit « putain jsui en retard faut que jme magne », pas le temps pour un constat ou me demander si ca va apres la collisison, pire il m’aurait peut etre fini pour ne pas laisser de traces ! Bref, j’ai trop eu peur, pendant cinq secondes, mais le coeur s’est bien emballe..

Je prend ensuite le ferry et nous commencons a rouler ensemble, nous ferons 80 km et 1400m de denivele, je ne les sens pas passer, mes jambes un peu mais ca va, je ne vais pas leur refaire subir de la rando tout de suite. Je me sens assez vite mal a l’aise de rouler de nouveau avec quelqu’un, tant pour les choix de route, de pause, de rencontres etc qui ne se font plus en fonction de mon ressenti mais d’un commun accord qui n’a pas d’interet d’etre… de plus je suis du genre a m’effacer derriere les autres quand on est plusieurs, je prend le role de spectateur, et je ne suis pas la pour ca, je veux continuer a etre 100% acteur de mon voyage, pour qu’il ait tout son sens, me realiser dans ce que j’aime. Normalement nos routes se separent demain donc pas de pression.

Torsten aimant bien discuter pendant qu’on roule, moi moins mais bon, nous entrons dans une vive discussion sur Les proches comprennent-ils l’idee de partir seul rouler cinq mois ? Sa situation est evidemment differente de la mienne, marie des enfants un boulot etc c’est sur que ce n’est pas commun. En general les cyclo voyageurs sont des etudiants, des jeunes celibataires, des couples et des retraites… j’ai moi meme mis longtemps a considerer ma vie en fonction des autres, de ce qu’ils pensent etc… je reponds simplement que quand tu es convaincu que c’est ce qui te rend heureux alors tu n’as pas de mal a le justifier a tes proches, il y aura toujours des personnes qui ne veulent que ton bonheur, ceux qui t’encouragent, et ceux qui ne reagissent pas…bref c’est un trop vaste sujet et puis je n’ai pas trop envie de me poser de questions pendnat que je pedale, apres toutes celles que j’ai epuisees comme un long chapelet avant d’en arriver la.

Nous nous arretons a Gravvik ou j’essaie pour la troisieme fois de poster un article au wifi d’un supermarche, en vain, et croisons un puis deux cyclos qui viennent de la direction opposee. Un suisse, qui parle allemand donc je laisse Torsten s’activer dans la conversation puis un autre a qui je pose la question directe : « dis moi que tu n’es pas allemand !? » Ouf non, Franzi est slovene, un trentenaire un peu excentrique, il a commence il y a deux mois et a tout son temps pour continuer. Parti de Slovenie, il va jusqu’au Cap Nord puis il ira peut etre jusqu’au maroc en redescendant par la Finalande…. bon ca n’a pas vraiment de logique mais pas d’importance, je compare un peu son trajet a la boucle du sida. On echange les contacts, il se pourrait qu’on se recroise dans le sud de l’Europe ! Je lui donne le conseil pour la plage pour ce soir..;)

Nous faisons une seance photo a retardement avec tous nos appareils, reglons sur dix secondes puis courrons comme des derates jusqu au velo pour prendre la pose la plus naturelle possible. Clic clic clic clic, c’est presque le festival de cannes sans le tapis rouge et les helicos.


Les paysages commencent a etre differents, ressemblent un peu plus a ce que je connais, les montagnes sont plus basses et les prairies plus vertes.
Nous arrivons au ferry de Vennesund vers 20h00, Franzi m’a dit que la salle d’attente de l’autre cote etait cool, toilettes electricite et de la place ou il a dormi la veille, alors ca m’interesse de m’y arreter pour au moins avoir de l’electricite car en ce jour nuageux je suis bientot a sec….! 

En attendant c’est mr bean pour tout le monde…. et je n’avais pas autant ri les maintes fois ou je l’ai vu diffuse durant les fetes de Noel mais la un rien me fait rire.

Dans le ferry, le bar est ferme mais chacun peut se servir moyennantune petite piecette dans la tirelire…quelle confiance…et tous les gourmands mettent une piece.


. le controleur de billet nous offre a chcun une gauffre au fromage, c’est la fin de la journee, faut finir les restes !

Arrives de l’autre cote je regarde la salle d’attente elle est vraiment cool, et il y a un espace vert qui semble etre digne d’un camping pour nos tentes ! Torsten n’ose pas demande a la proprio du bar, apparemment ce serait de la timidite et prefererait continuer, pas moyen, j’aime suivre mon instinct, je lui repond que si tu ne demandes pas tu ne sauras pas, « if you never ask, you’ll never know…. », et en plus elle est d’accord ! Moi je m’installe ici !


Nous acceuillons une troisieme cyclo qui hesite a s’installer mais je la convainc de rester, plus on est de fous plus on ri, en plus c’est une fille et ca c’est cool! Car il n’y a pas beaucoup de cyclos filles….

Marzena (se prononce Marjana) est polonaise et fait Tromso Trondheim en deux semaines, pendant ses conges. Elle roule beaucoup plus que nous, 150 km aujourd’hui…. elle n’a que deux bagages arriere et un velo de dix petits kilos et des roues de coureurs cyclistes… Elle compte repartir le lendemajn vers 6h30….ouha quel courage… nous ne pensons donc pas la revoir le lendemain, c’est beaucoup trop tot pour nous…!

Nous profitons du soleil couchant de minuit, mais pas trop, les moustiques attaquent !


Quelques photos avant de dormir, dur de trouver le sommeil avec ce temps magnifique.
Today was a sunny day, i avoid for few centimeters a deer bike crash in the morning, i have been really scary but fortunately we did’nt touch each other.

We cycled and discussed wih Torsten, also about the wide subject of « do friends and families understand our solo cycling trip », this is a too wide subject to solve in just a riding discussion…but then i answer anyway that if this makes you happy then people should understand…. i will write more about it later….

We met two other cyclists in Gravvik and exchanged on our roads, final destination if there is one ! I talked wih Franzie, a slovenian guy, nice not to meet somebody who doesn’t switch to german….that i don’t speak..

We crossed with the ferry to Lund where the ticket controller gave us a cheess waffle mmmm and slept there. We met another solo female cycling, Marzena a polish girl who cycle during every holidays she has! She cycle from Tromso to Trondheim in two weeks, she’s really faster than us !

At night the sun is now foing to sleep, leaving beautiful colors in the sky, difficult to sleep wiht a nice gift…

1 réflexion au sujet de “Jour 28 Kveinvika beach – Lund”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s