jour 38 Ytre Standal -Urke

je me fais un mega pti dej et ne decolle que vers 10H30, j’etais bien dans cette maison, pas envie de partir but adventure must go on, je n’aurai pas l’occasion de croiser Trude pour la remercier malheureusement qui dors encore

En partant j’ai un soupcon de crevaison lente a l’avant je demonte mais pas d’indice sur la fuite, je roule en regonflant de temps en temps…je reglerai le probleme en fin de journee.

J’arrive au ferry de Standal, qui doit me faire traverser jusqu’a Trandal puis Saebo puis Leknes, en une fois…mais le prochain est finalement dans 4h! Je decide alors de prendre la route dont m’a parle Trude la veille qui me ferait arriver au dernier ferry a Saebo mais en ajoutant 40 km dont le passage d’un col, rien qu’en le voyant j’ai peur…mais j’y vais..j’ai bien fait d’abuser du pti dej… le chemin est en terre, mon pneu avant incertain et mon pneu arriere qui ne ressemble plus qu’a deux boursouflures de chaque cote de la roue, je suis stressee tout le long et fait l’inventaire des choses dont je peux me debarrasser pour alleger le velo, le ukulele va y passer c’est sur…

Je ruine donc en quinze minutes la douche et le shampoing tant attendus et apprecies, mais passe le col, apres 45’minutes, la vue est incroyable,je ne sais pas ou va arreter de me surprendre la Norvege…

J’apprecie la super descente, toute debout sur les pedales pour laisser un peu de repit a mon pneu arriere qui supporte mon derriere toute la journee. Sur la deuxieme moitie du chemin je tombe sur Nounours, adossee a une barriere metallique de la route, comme abandonne par des vacanciers, le coeur brise… au moment ou je faisais encore la liste de ce dont j’allais me passer, je ne pouvais pas le laisser ainsi et l’agrippa au sac arriere. Pas tres bavard, il garde son histoire pour lui, cas typique des peluches maltraitees, soit, je l’emmene voir du pays ! J’atteins ensuite le ferry de Saebo pour lequel je dois finalement attendre 1h30….ah jsui meme en avance…. je fais donc sur le champ un paquet a renvoyer en France.
J’arrive ensuite a Leknes et Urke, et la c’est le choc, le choc de la beaute du fjord Hjorundfjorden et Storfjorden, les montagnes de 1500m qui tombent dans la mer quasi verticalement, et dont les cascades parsement les facades….des petites maisons isolees, les mouettes, la tranquillite, c’est trop beau d’etre la. Je me baigne a la plage bovika et fait la reparation  du pneu avant avec rustine, la chambre a air dans la mer je parviens a trouver la fuite, et repare cette fois sur’la’plage.

Je ne peux pas y camper alors je continue un peu et il je dois surtout trouver de l’eau, alors je choisis une maison ou en demander, je demande toujours egalement ou je pourrais camper car peu d’espace encore une fois, et Anton me propose de camper dans le jardin, trop top, je profite egalement d’une douche !

De la tente j’entends a deux reprises des rochers qui se detachent de la montagne et degringolent des centaines de metres le long de la paroi dans un bruit de craquement sourd.

Les sommets ne manquent pas et les randos non plus, notamment la Slogen, assez connue. Je verrais demain si la meteo est au rdv.
I started from Trude house at only 10.30 after a good breakfast. I see i have a puncture on the front wheel but couldn’t find the it, i’ll fix it in the end of the day. I arrived in Standal for the ferry to Trandal however the next one is in 4 hours…! I will be faster by bike if i take the road Trude advised me yesterday and reach directly Saebo where i will cross to go to Leknes. I go through the road and it’s quite hard but the view is amazing and the downway is so cool as the path is a bit made of ground. I feel though that the bike still do not appreciate the weight of my luggages but i do not have much stuff i don’t use, i think of it while i’m cycling…

Arrived in Saebo, i wait for the ferry for 1 hour and half and go immediately to the Post office to send back some stuff to France.

After crossing in Leknes, i am incredibly amazed by the landscape of Hjorundfjorden and Storfjorden, Norway is more beautiful every new day of my trip… Urke town is so cute, i swim in Bovika beach, fixed my tyre, and then found a place to get water and even to camp in Anton’s parents in law house.

I am surrounded by the high mountains of Sunmore Alps from where i can hear rocks are falling down.

DSC_0412DSC_0413DSC_0414DSC_0418DSC_0422DSC_0425DSC_0429DSC_0431DSC_0432DSC_0433DSC_0435

 

DSC_0437DSC_0438DSC_0442DSC_0443DSC_0447DSC_0448DSC_0450DSC_0451DSC_0454DSC_0459

2 réflexions au sujet de “jour 38 Ytre Standal -Urke”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s