Jour 49 Dombas – Rondvassbu

La route jusqu’a Otta est assez rapide et descendante, je circule sur le bord d’une autoroute, qui n’en a que le nom en Norvege car c’est simplement une deux fois une voie, l’equivalent d’une petite nationale, mais je n’ai pas le droit d’etre la alors plus vite j’en serai sortie mieux ce sera.

J’atteins Otta sous la pluie alors je me refugie dans un centre commercial pour manger je cuisine au rechaud devant une banque dans une galerie marchande, je pense qu’en France ca ne serait pas passer…

Puis je fais le point, autour dune tablette de chocolat, toujours, car je souhaitais m’engager dans une randonnee et dormir en refuge dans le parc national de Rondane, cependant le temps est maussade mais tenderait a s’amelioer selon les previsions. Autre element de decision, le debut de la rando, de l’entree du parc est apres une montee de 13km avec 800m de denivele…. et pour atteindre la rando, sachant que c’est un detour je n’ai clairement pas envie de le faire à vélo, je penche pour continuer et abandonner la rando mais je passe devant l’office de tourisme. D’ordre général je m’y arrete toujours, au cas ou, et là il semblerait que je ne sois pas encore bien convaincue de laisser tomber mon programme de randonnée que je m’étais concocté. Sur place je discute avec une norvegienne qui m’indique qu’un bus, au prix modeste, va jusqu’au parking du depart, et que je peux meme y mettre mon velo car en haut il est meme courant d’atteindre le premier refuge directement en velo, parfait…. En attendant le bus je discute un peu plus avec elle, elle a prévu de marcher pendant une semaine dans le parc et rejoindra sa famille vers Lillehammer un peu plus au sud, cependant elle verra selon sa résistance à porter un sac aussi lourd sur autant de kilomètres ! je suis impresionnées et trouve ça plutôt sympa à experimenter…

Arrivée en haut avec le bus au parking Spranger, la vue est incroyable, nous sommes à environ 1000mètres, la végétation dans les tons jaunies ne dépasse pas plus de 5 centimètres du sol et le plateau laisse apercevoir une vue à très grande distance. si j’étais montée à vélo, la vue m’aurait coupé le souffle, là j’ai un peu moins d’émotion je l’avoue. Nous séparons nos chemins avec la norvégienne car les 6 km à parcourir jusqu’au gite peuvent être faits à vélo pour ma part, et quant à elle, elle est partie pour 1h30 de marche avec son gros sac, peut etre nous retrouverons nous au gîte si l’une d’entre nous ne trouve pas meilleur campement.

en arrivant au gîte de Rondvassbu, je plonge dans le bain des randonneurs, les vrais, ceux qui ont toute leur vie dans le sac a dos.. Il y a des familles mais pas mal de jeunes, avec des sacs deux fois plus gros qu’eux, ils partent pour plusieurs jours , ils traversent tout le parc. Moi je suis cyclo… d’ailleurs la seule la haut avec un vélo de voyage. Les cyclistes et les randonneurs se conjuguent rarement. Un cyclo trouve que la rando ne va pas assez vite. et pour les randonneurs ils pensent souvent qu’à vélo c’est toujours pareil… mais là tout le monde a l’air sympa!

le gite est très accueillant, on quitte ses chaussures à l’entrée, ensuite seulement on peut profiter des canapés douillets. des jumelles une guitare et des bouquins sont à disposition dans les petits salons. je trouve à peu près le seul bouquin en anglais et l’emporte avec moi, il ne leur manquera  pas c’est à peu près sûr ! poser la tente coute 80 couronnes mais je suis trop fatiguée pour aller crapahuter avec un sac à dos avec tente pour trouver un autre endroit alors je reste là et vais m’installer dans un petit champ de tentes qui a commencé à pousser dans la journée juste derrière, au bord du lac Rondvatnet.

L’endroit est beau et paisible, un peu froid j’avais perdu l’habitude des 8 degrés en allant me coucher mais ça fait parti du charme de l’endroit alors ça vaut le coup de rajouter une petite couche de vêtement pour profiter du lieu.

Je suis finalement heureuse de ne pas avoir abandonner l’idée de venir ici, ça aurait été tellement dommage de passer à côté de cette expérience.
I reached easily Otta by bike along the forbidden E6 and made a break there under the rain. My plan was then to join Rondvassbu hytte in the Rondane national park, sleep there and do another hiking tomorrow, but as the rain arrived i hesitate.But the weather forecast is better for after, and also fot tomorrow. I had information in the tourist info point by a norwegian girl with whom i discussed that a bus os going to Spranger parking where i could cycle then to Rondvassbu…This plan suit me perfectly cause i didn’t want to reach Spranger by bicycle, 13km and 800m higher….

we arrived in Spranger plateau where the view is amazing, i reached the Rondvassbu hytte and finally pitched my tent ther, i love the scsenery and the atmosphere into the restaurant. It was quite cold there but remind me the beginning of my trip !

20160719_18054020160719_191411

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s