Jour 68 Hirtshals – Gjerlev

Nous sommes accueillis par le soleil de 7h30 du matin au Danemark. Et voilà finalement la page norvégienne est vite tournée… On s’arrête dans un café pour le wifi, un doute m’inquiète, 280 km pour aller à Copenhague ça fait un peu léger…. Après vérification, il y a en fait 480km.. oh oh. Lorsqu’on ajoute une étape dans Google, il ne marque que les kilomètres de la première étape… Du coup la division de 480 km en 4 jours donne un résultat assez élevé, le Danemark a beau être plat, il y a beaucoup de vent, et je n’aurais finalement pas le temps de faire du tourisme dans la campagne danoise, je vais rouler « utile », rejoindre Copenhague par les chemins les plus courts…

Je ne me laisse pas abattre, afin de mettre toutes les chances de mon côté, j’empresse le pas pour rouler un maximum. Vincent va devoir suivre, au moins les deux premiers jours, puis il ira vers le sud, et moi droit vers l’est en direction de Copenhague.

Traverser le Danemark à vélo ce n’est pas très compliqué, les routes sont droites, et les pistes cyclables traversent tout le pays. Presque pas de dénivelé, du vent, que nous avons d’ouest, donc de côté, un peu de mal à rouler avec quand même mais nous avançons tout de même.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les paysages sont pour le moins assez simples, des champs de blés et des éoliennes… et des fermes gigantesques.

Cependant beaucoup de pauses s’imposent… je crève devant et derrière au même moment, chantant à tue tête avec la musique à fond, je ne les avais même pas entendu ou senti, j’ai remarqué celle de la roue avant, mais celle de la roue arrière en était déjà à rouler sur la jante…. je range l’ipod, surle vélo c’est terminé !! ça aurait pu plus mal finir !! je répare les deux crevaisons, ça fait notre pausee déjeuner…

Vincent me fait notamment une bonne remarque en discutant. Je parle de la Norvège en disant qu’on trouve toujours ça « ici », à juste titre il me dit que maintenant le « ici » signifie le Danemark, et que la Norvège est désormais « là bas »…. bouh… je n’y pensais plus… Dans ma tête je n’ai pas encore quitté la Norvège !

Je crève de nouveau dans l’après midi, les pistes cyclables ne m’aiment pas, ou le contraire, elles ont toutes des gravillons qui trainent, mon pneu arrière étant bien usé il ne résiste pas longtemps…

Je crève de nouveau juste avant qu’on s’arrete, je regonfle un peu le temps de trouver quelques chose, ce que nous ne manquons pas de faire, en meme temps il est déjà 21h00, la pénombre nous guette. Nous pédalons en direction d’une foret, et trouvons finalement en route une ferme qui me plait bien. Elle est super grande et je suis impressioné par ses batiments ! je vais à la rencontre des proprios pour leur demander si nous pouvons poser la tente quelque part. Ce sont un couple de hollandais venus acheter cette ferme il y a 10 ans lorsqu’ils avaient 24 et 25 ans, c’était leur reve, mais impossible de le réaliser en Hollande, ici ils ont maintenant 230 vaches laitières, et tout ce qui va avec voire plus : veaux, génisses, chevaux, moutons, poules, chiens, etc soit environ 500 etres à nourrir ! Ils gerent ça que tous les deux, enfin avec leurs 5 enfants en bas âge…! Quel courage ! et en plus ils ont un sourire jusqu’aux oreilles !

La traite leur prend 4 heures le matin et 4 heures le soir… Pour les champs ils laissent ça aux autres, un peu comme la Copé en France, ça évite d’avoir trop de machines, de passer deux fois plus de temps à le faire, et de pouvoir etre à la ferme pour les animaux. Leur ferme est immense mais la moyenne pour le Danemark est de 160 vaches environ, bien plus élevée que chez nous donc. Evidemment leur discours dès le début est que le lait ne paie pas, bon c’est partout pareil….

Autant jusque là j’étais tombé sur des « mamans », autant là vu leur âge, 35 ans, ils pourraient être un frère ! Ils nous offrent 6 oeufs pour le pti dej du lendemain !

Nous plantons la tente et cuisinons vers 22h00, il fait nuit, c’est mon premier camping de nuit aussi avancé, c’est quand même pas pratique quand il fait noir comme ça !!! va falloir que je m’habitue ! ah non je retourne dans le nord en Islande normalement 🙂

Ce sont aussi les premières étoiles que je vois depuis longtemps !!!

En Norvège, même si la nuit commençait à arriver, le plafond de nuages ne laissaient pas vraiment d’opportuinté d’apercevoir quelconque étoile ou l’astre céleste nocturne, la Lune.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s