Jour 75 Reykjavik

je revois Laurane, rencontrée en ville mon premier jour, qui a bien fait son saut en parapente la veille. C’est sa première fois en voyage toute seule, mais le camping et le pourcentage de français aide à se faire des amis rapidement et partager le voyage : covoiturage, etc…

L’avantage du manque de tables et d’espace pour cuisiner, c’est que tout le monde se mélange assez facilement et noue des liens rapidement. c’est une fourmilière multiculturelle, une sorte de refuge géant de montagne. Contre les murs s’entassent les sacs a dos de 50 a 70l ou chacun accroche comme il peut ce qu’il n’a pas reussi a caler dedans : chaussures, coussin, gourdes, tente, etc…Le camping a egalement bien organise les choses, de multiples etageres permettent de faire tourner le marche d’occasion des restes de tous ceux qui quittent le pays et reprennent l’avion. Il y a donc un espace ou on peut laisser les bouquins, les equipeme’ts de camping (tente, bombonnes de gaz, duvet, chaussures de rando….) ou tout le monde peut venir se servir, personnellement j’y trouve deux bonbonnes de gaz et deux cannettes de guinness, improbable. Dans la cuisine, les etageres sont remplis des restes que laissent les gens, on y trouve donc de la nourriture du  monde entier. Vous pouvez donc facilement manger à l’oeil (oui du coup je l’ai fait aussi), des spécialités du sud de l’europe, du coeur de l’asie, ou du fin fond du canada. En cuisine les plaques électriques tournent à plein régime et dans la salle commune les prises n’ont pas une minute de repos ! Et les cartes tournent toujours sur les tables, entre les gamelles de réchaud, les tasses de café…

Nous faisons un tour de velo avec Renato dans la périphérie de la ville, pas très intéressant, pas mal de vent et de pluie, 60 kilomètres mais je ne les ai pas vue passés, car nous sommes revenus au meme endroit ! Ben oui c’est comme si on faisait 0 pour un cyclo touriste…! Nous allons tout de meme sur une petite ile, un vent assez fort, rien pour s’abriter, le sol est en roches volcaniques, mon velo tient bien, je ne comprend pas les crevaisons sur pistes cyclables goudronnees danoises, et la bonne tenue sur les chemins de vtt islandais…!

Nous trouvons refuge dans un KFC pour se réchauffer, en Islande, quel manque d’aventure !!! J’en profite pour regarder le blog d’un couple français qui roule à vélo dans les pays scandinaves Scandinavelo, que Luca le suisse rencontré en Norvège a rencontré le lendemain sur la route du Sognefjell, et m’a invité à regarder leur blog vu qu’ils allaient ensuite en Islande. Leurs photos sont géniales et ça fait plaisir de revoir les lieux ou je suis moi aussi passée. Voyager en couple a l’air quand meme plus rigolo, il y a surtout plus de photos et plus de place pour le fun. Tout seul tu dois faire attention à toi, parfois tu sors moins de ce pourquoi tu es venue, pédaler, manger, dormir, etc… En tout cas je les envie, ça a l’air génial, sur le papier on fait la meme chose mais l’expérience est vécue différemment… Ils ont remonté toute la Finlande, et ont mieux réussi la partie communication que moi, quelques articles dans la presse française et finlandaise !
Et le hasard du voyage faisant bien les choses, dans la salle commune le soir je reconnais du fond de la salle Mathilde du blog Scandinavelo! Je vais les voir pour entamer la conversation, et suis accueillie avec un grand sourire du couple. On échange une petite heure sur nos expériences, notamment celle que nous avons en commun la Norvège !

ils ont du temps eux aussi, ils sont étudiants et ont terminé leurs master en géologie. Je suis impressionnée qu’ils aient respeccté le budget en Norvège. Je me console en me disant que j’ai parfois puisé mon courage dans les gateaux, et le café au chaud à défaut de l’avoir eu d’un compagnon…

Ils ont bien prévu leur trip, et vont faire un trek avec des amis dans le landamanagaur,vont également faire un saut sur les iles feroe avant de rejoindre le danemark et redescendre par amsterdam, cependant ils commencent eux aussi à vouloir rallonger un peu, à varier leur parcours et peut etre parcourir les pays baltiques….

Je realise que plus de preparation et d’anticipation m’aurait egalement permis d’organiser un peu plus ce tour d’islande, mais egalement le saut sur les iles feroe. Mais  le voyage me ressemble, il suit mes envies, les opporunites, les rencontres et mes coups de coeurs et s’improvise au fur et a mesure. Mais on apprend toujours, alors pour la suite, ce ne sera pas ininteressant de construire un peu plus le parcours…!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s