Jour 78 Reykjavik – Hella

Je laisse la maison bulgare avec un chaud au revoir à la maman, finalement je n’aurai meme pas vu mon hote officiel, son fils, qui dort encore.

Je lui ai indiqué à peu près vers quelle date je reviendrai meme si je ne sais pas vraiment quand ce sera.

J’ai toujours une appréhension quant au road trip, vis à vis du cout de la location de voiture qui est exhorbitant par rapport au cout de la vie itinérante en vélo, et le voyage à 4, une resociabilisation qui m’effraie. Quand on a eu sa liberté et son autonomie, voyager à 4, suivre les autres, suivre leurs choix, toujours faire les choses après décision collégiale, c’est loin de ce que j’ai pu faire jusqu’à présent.
Je les rejoins quand meme au carrefour de 2 routes principales et reussissons à faire rentrer tant bien que mal tous les bagages et accessoirement nous aussi dans le petit 4×4 Jimny. L’agence de location loue ce véhicule en tant que 4×4 avec assurances pour passer dans les chemins, mais la voiture en elle meme n’est pas adaptée pour ca,  c’est donc une arnaque. Ces relations commerciales unilatérales dans lesquelles le client pense qu’il gagne quelquechose pour ne pas perdre du confort, ne m’ont pas manquées…

Nous partons direction le Cercle d’Or ! On ne s’arrete pas à tous les points de vue en route, trop touristiques pour nous disent ils !

Le Cercle d’Or est un must to see pour tous les touristes du pays, c’est un circuit de visite à 1h de la capitale pour voir 3 sites censés représenter en condensé les paysages islandais. Nous commençons par Pingvellir, littéralement l’ancien parlement, le premier parlement européen. Le soleil nous accompagne, on visite en tee shirt, heureux comme des rois. L’Islande semble etre une terre accueillante pour les sudistes qui m’indiquent qu’en France ils frisaient les 30 degrés. Il y a beaucoup de monde sur ce site, ou les autobus et les voitures s’entassent. Nous faisons le tour, une petite promenade en nature, et traversons la faille qui sépare physiquement les continents européens et américains.

Nous enchainons avec le site des geysers, Geysir, que nous faisons sous la pluie, nous recroisons des touristes que nous avons vu sur le premier site, la visite est rapide, on attend 5 minutes que le geyser jaillisse et arrose tous ceux qui se tenaient trop près, dont je fais partie ! Autour, les eaux fumantes parcourent comme des petits rus sur un sol blanc, cuivré… L’odeur nauséabonde qui se dégage des fumerolles ressemble à celle de l’oeuf pourri mais on finit par s’habituer.

Après de longues hésitations sur le programme du lendemain, rando, pas rando, etc, nous retournons au super Jimny, que nous retrouvons avec un pneu dégonflé ou crevé on ne sait pas, en tout cas c’est atelier changement de roue, ce qui nous convainc pour le programme du lendemain, nous n’irons pas en Jimny dans les chemins de terre pour rejoindre le départ de la rando dans le parc national du Landmannalaugar.

On remet de l’essence, le réservoir fait à peu près 30 litres ! finalement c’est autant d’aventures qu’en vélo… et filons vers le dernier site du cercle d’or, les cascades Gulfoss, sous la pluie. Elles valent quand meme la peine. Sur place, je croise par hasard Bryce, le néo zélandais avec qui j’avais fait du canoé au camping de Sande en Norvège. Je savais qu’il faisait ensuite un semestre à Reykjavik mais nous n’avions pas echangé les contacts. On se prend dans les bras, il se demande pourquoi je suis là alors que je suis censée aller au Portugal ! Le concernant il erre dans le pays avec d’autres jeunes et se déplace en stop jusqu’au début de son semestre. Ca me fait plaisir de le revoir, la vie est bien faite.

Nous repartons ensuite en direction du sud rejoindre Selfoss, ou nous faisons quelques courses, et mangeons dans un resto du guide du routard, il est 22h00 c’était temps. J’explose mon budget rien qu’avec cette première journée. Au restaurant, nous hésitons pendant 2 heures sur l’organisation du séjour, rando pas rando, 2, 3, 4 jours ? on tente l’enchainement des kilometres malgré les prévisions moindre ? Et la météo ? Bref pas facile de faire des chois ! nous réservons un bus pour le lendemain et rejoindre le début du trek de 3 jours du Landmannalaugar, le must de tous els randonneurs, l’une des plus belles et la plus touristique d’Islande. Nous allons ensuite poser les tentes au camping de Hella. Après une journée la veille à 0 euro, j’explose une semaine de voyage à velo en à peine une demi journée… mal parti….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s