Jour 84 Fellabær – Reykjhalid

Je termine le roman a l’eau de rose, finalement Elle a prefere rentrer en France et laisser sur la bequille son amour de vacance, elle n’est pas prete ! Mais ils ne s’oublieront jamais ! Ah quel scenario ! Combien de fois je me suis moi aussi imaginée passer une vie avec des personnes que j’ai rencontre sur le chemin de la vie et ou tout paraissait genial les trois premiers jours ! Haha… j’aurai pu en faire un roman de 150 pages a chaque fois ! Mince alors…
La fatigue s’accumulant de notre rythme soutenu et de nos nuits en tente nous detend et rigolons pour rien. On part dans des delires qui n’ont aucun sens sauf pour nous, on soupconne les fumerolles de souffre ou le soleil islandais d’avoir des effets sur notre bon sens ! De mon cote, ma frustration de ne pas pedaler s’ennva au fil des kilometres. J’aimerais faire plus de camping sauvage cependant, l’Islande s’y prete.

A defaut de radio, On fait tourner les playlist de musique de chacun et chantons a tue tete… on a les memes gouts musicaux alors on chante facilement en choeur, ou discretement a 4. bref l’ambiance est bonne, bon jusqu’a ce qu’on se recoive un caillou dans le pare brise d’un vehicule qui nous double sur la route 1. Nous entendons tous le bruit et nous taisons d’un coup. Ce genre de chose sur une voiture de loc ca fait pas trop rire ! On se deride malgre tout apres un quart d’heure en se rassur1nt sur le fait que c’est compris dans le contrat de location….

Nous roulons en direction du lac Myvatn, nous prenons une piste qui fait traverser a proximite du volcan Askja des etendues desertiques. 


Apparemment autour du volcan,ou nous n’allons pas car la piste esttrop accidentee, les astronautes en route pour la Lune s’entrainaient la bas dans les annees 1960.

Au milieu de rien, il y a quand meme un cafe, un point touristique, le hameau Modrudalur


Nous nous arretons aux points touuristiques en route, les cascades de Selfoss et Dettifoss, elles sont impressionnantes par leur taille, la quantite d’eau qu’elles drainent est impressionante, et le debit tres fort. L’eau est charge de mineraux et lui donne de l’ epaisseur et une couleur grise.


Les paysages que nous traversons toujours sous le soleil sont incroyables, je contient un peu ma frustration de ne pas pouvoir prendre plus de photos depuis l’arriere du Jimny. Les photos avec le retroviseur et l’eclat dans le pare brise ne sont pas des plus reussies… L’Islande est un paradis pour les photographes, les jeux de lumieres, le plafond nuageux bas qui joue avec le soleil, les reliefs et les vallees forment de magnifiques compositions sans avoir trop besoin de sortir de la route principale. La nature est brute et belle partout. Elle est defrichée et fait penser a de grandes plaines telle la savane africaine ! La faune se compose cependant de moutons a la laine epaisse qui paissent avant de finir sur le dos des islandais en pull de la marque Geysir, de chevaux islandais qui attendent pour une promenade prochaine, et de quelques vaches qui finiront dans les assiettes…

Nous passons par les gorges du Jokulsargljufur et nous arretons dans la valle de Vesturdlur. L’endroit est beaucoup plus vert que ce qu’on a pu voir jusqu’a present.nous nous promenons dans un champ de roches basaltiques, qui ont forme des grottes, des tours difformes, ce qui est impressionant c’est la decoupe des pierres qui est geometrique, on se demande comment la nature a pu faire ca…


Nous nous arretons ensuite a la ville de Husavic, petit village portuaire d’ou partent de nombreuses excursions en bateau pour voir les baleines, apparemment a cette epoque tu as 100% de chance d’en voir, mais nous continuons.


La route quitte l’est et entrons dans la partie nord de l’Islande. Il est 19h passé, le ciel degagé nous laisse profiter d’un coucher de soleil qui s’etend sur les vastes plaines que nous traversons. Nous rejoignons Reykjhalid, au bord du lac Myvatn, haut lieu touristique et de vacances pour islandis.


A la pizzeria c’est repas du pauvre, trois pizzas margharita, en fait celle qui est tout en bas de la carte, la moins chere, qui est une couchede pate, dela tomate et du fromage. Je n’en prend meme pas, c’est hors budget !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s