Jour 85 Reykjhalid – Akureyri

Le temps est improbable, on ne se sent pas en Islande ! Le ciel est entierement bleu et le soleil haut dans le ciel nous rechauffe.


Nous partons en direction du volcan Kafla, ou se trouve une des plus grandes centrales geothermales du pays d’ou s’échappent de longs filets de fumée blanche.




Nous nous promenons autour du cratère Viti dans lequel s’est formé un lac d’un bleu irréel. Autour les tuyaux géants de la station parcourent la vallée. Nous gravissons également le volcan Krafla qui nous offre une superbe vue sur les alentours. Sa dernière éruption date de 1975 à 1984 durant laquelle le volcan a épandu sa lave sur 35 km², nous nous promenons ensuite dans cette coulée de lave, encore fumante par endroits.


nous nous arretons ensuite vers un site touristique, ou bus et voitures de location s’entassent… le site Hverir ou de nombreux crateres de boue grise bouillonent et les dépôts de souffre donnent une couleur jaune à la terre. Cela donne une palette de couleur variées, du bleu dans le ciel, une terre jaune, des cratères gris, des cratères ocres, etc…


Enfin nous faisons le tour du lac et nous promenons encore dans un champ de lave, plus ancien cette fois, qui a donné lieu à un parc de sculptures étranges. 



19h00, dernière visite de la journée, je ne sors pas de la voiture, c’est un point de vue sur le lac, et après cette journée ensoleillée ou nous nous somes promenés en short et tee shirt, la brume envahit le lac puis la route.Cela devient un brouillard à 250m d’altitude seulement qui empeche toute visibilité. Le temps change vite en Islande, et quand il change c’est toujours dans les extrêmes.




Nous arrivons dans la brume a Akureyri vers 21h00, qui nous donne une visibilite de moins de 30m. La ville est la deuxieme plus grande du pays apres Reykjavik, avec 18000 habitants. C’est le retour a la civilisation. Nous partons a la recherche d’un bar que nous trouvons tout de suite sur le chemin, il s’agit de l’auberge de jeunesse qui fait office de bar jusqu’a 23h seulement cependant. La cuisine est a l’etage en dessous, on fait comme chez nous, on cuisine dans les locaux apres avoir savouré une bonne biere.


Aux infos nous apprenons qu’il neige fortement dans le Landmannalaugar ou nous avions randonné 3 jours plus tot, tous les sentiers sont fermes car trop dangereux, on a vraiment eu de la chance avec le temps cette semaine !

Restés sur notre fin à l’auberge de jeunesse qui ferme tot, et parce que c’est notre dernière soirée ensemble, nous reprenons une biere dans un bar plus loin, le seul ouvert un mercredi surement, le cafe Amour..!

Nous allons ensuite installer nos tentes dans le camping Hamrar dans une petite foret au sud de la ville, foret est un bien grand mot meme si on y croise la vie sauvage… des lapins ! Il parait que les islandais viennent se ressourcer ici, en meme temps pas beaucoup d’arbres ailleurs qu’ici… ! Laurent lui continue de dormir dans sa chambre d’hote…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s