Jour 105 Dun Carloway Broch – Luskentyre beach

Le temps est pas mal en me levant, je quitte ma tour de pierre et continue mon tour en repartant vers le sud. Je m’arrete a Calanais ou Callanish, car ici tout est en gaélique ! C’est un des sites les plus importants de l’ile, et regroupe 13 pierres dressées vers le ciel, en cercle, datant de plus de 4500 ans.  On voit également dans les alentours quelques vestiges éparses, mais celui là est le plus préservé.

Je descends ensuite et sans m’en rendre compte passe sur l’ile de North Harris, les paysages changent un peu cependant, c’est moins plat, ah enfin du 3D et j’ai quelques collines à grimper donnant une vue superbe !

Je m’arrete un moment à Tarbert tout au sud de l’ile, pour faire un point logistique ! Depuis Tarbert j’ai la possibilité de prendre un ferry directement jusqu’à Uig sur l’ile de Skye, cependant si je continue un peu sur les iles, j’aurai également la possiblité de rejoindre l’ile de Skye.


Je fais un petit tour et trouve un magasin idéal pour réparer la tente, il vend de tout, je peux aussi repeindre le vélo, y monter une machine à laver, me fabrique une canne à peche ventilo, bref y’a tout. Du scotch américain, et un adaptateur prise suffira (j’ai perdu celui que Julien m’avait donné il y a deux jours…). Après un petit tour à l’office de tourisme je décide de continuer, la responsable m’a indiqué une plage pas trop loin pour aller camper !

Je fais également  des demandes de wharmshower pour Portree et Mallaig, qui sont sur mon chemin dans quelques jours, il n’y a qu’une personne j’espère que ce sera bon… Les prévisions météo annoncent encore quelques vents violents, je préférerais être à l’abri !
Je passe donc sur l’ile de South Harris et sort de la « route principale » pour aller sur la plage de Luskentyre, « l’une des plus belles d’Ecosse » qu’il dit le guide ! Et effectivement je la découvre au dernier moment tout à fait au bout du chemin mais c’est magnifique, le coucher de soleil est incroyable et s’étire sur toute la longueur de la plage, en fond les montagnes de l’ile de Taransay. L’emplacement est connu et il y a quelques autres campeurs, que des filles ! Quelques photographes viennent faire le déplacement également. Sur les iles Hébrides mais aussi en Ecosse en général on trouve énormément de galeries de photos des coins les plus beaux. Les couleurs sont particulières et le temps mitigé donné également des teintes spéciales ce qui fait que l’Ecosse est un coin très réputée pour la photographie. Il est également possible d’apercevoir la voie lactée assez clairement, et meme quelques aurores boréales si vous avez de la chance ! Bon faut rester éveillé toute la nuit, mais pas besoin d’aller en Islande !


Je ne pose pas le campement en bord de plage car il y a un peu de vent, je fais encore une fois ma mauviette et m’installe un peu avant à l’abri du vent, bon là ou il n’y a pas de vent il y a midgies mais ça va. Je scotche ma tente, ça ne tient pas vraiment, un des morceau ne tiendra pas la nuit mais le reste redonne une allure correcte à la toile. Pour le coin arraché, j’ai trouvé un kway sous un abri bus, j’ai seulement pris l’attache élastique qui permet de le rouler en boule, comme on avait tous à 10 ans, et essaierais de coudre ça, plus tard !

J’entends quand meme la mer, les vagues qui se cassent sur les rochers et les rouleaux qui viennet mourir sur la plage. Entendre ce vent me fait encore peur, qui vient de l’intérieur, la peur au ventre c’est bien ça !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s