Jour 108 Portree – Mallaig

Je reprend la route après ce très beau stop à Portree. Le temps est meilleur et la route est belle, Kerr m’a conseillé de prendre une petite route qui coupe l’ile avec un peu de dénivelé et m’amène directement à l’ouest de l’ile. Je rate ainsi tout le nord ouest mais il faut choisir ! 

La route est belle et j’ai une petite pensée pour Bruno qui n’arrêtait pas de m’en parler, et Nico qui me  conseillait aussi fortement l’ile !!!
J’ai un peu de dénivelé et le temps se recouvre, j’ai beaucoup de mal dans les montées et me surprend à parfois m’arrêter au bout de cent mètres, le souffle coupé, le coeur qui bat à tout rompre, à deux doigts de m’évanouir, j’ai une fringale toutes les deux heures et vide des paquets de cookies entiers, il ne me semble pas que je bataillais autant dans les côtes norvégiennes… Pourtant mon vélo n’est pas plus lourd, la montée pas plus abrupte je crois, et je n’entends pas de problème mécanique, donc c’est moi qui déconne !? Mes jambes forcent sans arrêt… bref je ne comprend pas, sauf si les quelques jours de flemmardise au camping de reykjavik m’ont fait perdre toute force ! Pour me motiver dans les montées pluvieuses, j’ai quand meme quelques remontants comme cette chanson que je chante à tue tete avec l’accent et le mouvement des épaules qui va avec !

J’avance finalement assez vite, je prend une claque devant les beaux paysages à  Sligachan ou je fais une magnifique sieste à meme la table de camping (seul endroit au sec !).

Je continue ma route, et repars donc en direction sud ouest pour aller prendre le ferry à Armadale, c’est une route secondaire ou j’ai moins de voitures ouf !

Sur un côté de la route, je vois plusieurs voitures arrêtés et des touristes qui prennent en photo des vaches à cheveux longs en photo, je m’arrête par curiosité, y’a peut etre un truc à voir ! non juste des vaches à cheveux longs… ce qui me fait de la peine c’est que ces stars d’un jours se retrouvent malheureusement à macher un nouveau chewing gum….(bouteille plastique)

J’essuie une crevaison pneu arrière qui n’en est finalement pas une, c’est une rustine qui a laché… je m’arrête et répare sous la pluie qui me rafraichit pile pendant la réparation ! j’adore…

Après la traversée, je retrouve au ferry à Mallaig Mark qui est venu m’attendre en vélo ! Mallaig est une jolie petite ville portuaire, point d’entrée pour l’ile de Skye et biend ‘autres iles alentours, on sent que la population est néanmoins touristiques et ou les maisons sont de nombreuses villégiatures pour riches écossais.

Mark m’accueille chez lui, il est professeur de physique au lycée de Mallaig, lycée qui compte une centaine d’élèves….! Il regroupe tous les enfants des iles alentours qui viennent toute la semaine à Mallaig. Les iles alentours sont petites et peu peuplées, elles ne comptent parfois que 22 habitants !

Nous regardons un film sur un voyage à vélo « Survey of an open space ».

4 américains partis du texas à la frontière mexicaine, jusqu’en Alaska. C’est pas mal mais bof. J’aurais surement eu les yeux écarquillés avant de commencer ce périple mais je ne suis plus impressionée, à part peut etre par les ours qu’ils rencontrent à la fin. Sinon, ils sont 4, ils roulent dans leur propre pays dont ils parlent parfaitement la langue, le voyage ne dure que 5 semaine, ils suivent des bords d’autoroute et n’ont pas à chercher leur itinéraire, et dorment dans des motels plus d’une fois par semaine. De plus, l’un d’eux; qui n’a pas l’air d’être un surhomme mais pense qu’il l’ai, parce que la fille du groupe pleure parfois à cause des conditions difficiles, que lui surmonte sans broncher ; juge un cyclo solo qu’ils rencontrent en chemin, et parce qu’il fait ça tout seul sort une phrase ridicule du genre « Le gars doit surement avoir des problemes sociaux pour faire ça tout seul, genre il a trouvé personne pour le faire avec lui! »… C’est vrai que ne rien entreprendre seul et avoir besoin des autres pour faire quelque chose est la preuve d’une incroyable faculté  de sociabilisation et donc d’un esprit sain…

Nous regardons ensuite la route, qui me ferait passer par l’ile de Mull. En passant par Mallaig, j’ai déjà choisi de ne pas passer par Kyle of Lochach et éviter les routes très chargées par les touristes. Ca signifie également rater Fort William, Ben Nevis, le célèbre pont suspendu en pierres de Harry Potter…bref quelques sacrifices !

en regardant la route pour le lendemain, je partirai vers le sud direction l’ile de Mull et compte m’arrêter dans un bothy. What is a Bothy !? C’est tout simplement un refuge en pierre généralement, difficile d’accès parfois, accessibles à tous ! Voici la liste des bothies écossais ! 

http://www.mountainbothies.org.uk/index.asp



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s