jour 110 Lundy & Lochy rivers crosspoint – Duror Bothy

« Let me enter into your bothy »

C’est dimanche ! et m’accorde une journée de repos ! Je prend le temps le matin, fait un peu de ukulélé, et prend le temps de nettoyer la zone ou j’ai campé, car certains n’ont pas lu le « Know the code before you go »!

 Et ont laissé un désordre sans nom, ils ont bien du s’amuser mais n’ont rien nettoyé. Les coupables, je parierai sur des belges malheureusement car un jeu de cartes du crédit foncier belge est éparpillé partout sur les lieux du crime !

Comme Ludovic en Islande m’en avait inspiré l’idée, on devrait tous nettoyé les lieux ou l’ont est temoin de ce genre de pollution gratuite plutot que d’en repartir les bras ballants. Alors je fais un petit geste et nettoie, comme nous l’avions egalement fait en Norvege avec Jess et Vincent lors de notre randonnee a Preikestolen.

Je vois quantite de dechets sur les bords de route, et ce n’est pas l’envie qui me manque parfois de vider une sacoche et d’en faire une poubelle pour depolluer un peu mais quand bien meme je n’aurai pas assez d’espace pour le faire. Je ne comprend quand meme pas trop la logique de jeter une bouteille ou autre par la fenetre de son vehicule, meme moi en velo je ne jette pas alors ce n’est pas le manque d’espace le probleme… Et je parle meme pas de ceux qui jettent leur megot en roulant….

Peu avant de rejoindre le magasin, je creve, c’est la rustine par dessus la rustine du pneu arrière qui n’a pas tenue, en meme temps je n’étais pas convaincue de ma réparation… mais a 2 minutes du magasin ça fait c***, j’en ai carrément marre, et me mets à pleurer tout en balançant les outils et la chambre à air sur le trottoir au bord de la route ou je fais la réparation… je peux pas etre tranquille deux secondes …!

Bon je vous rassure, on n’a pas encore atteint le point de non retour avec petit velo qui pourrait marquer la fin de l’aventure, je n’ai encore eu aucun mauvais traitement envers petit vélo ! Je ne l’ai pas poussé avec un « oups je t’avais pas vu », fait un croche patte dans l’escalier, dégonflé les pneus pendant la nuit, coupé le cable de frein, bref pas un mot plus haut que l’autre !

Je retourne au magasin de vélo et accepte sans broncher les réparations de toute façon je ne sais pas si ça changera quelque chose mais ce que je sais c’est que continuer comme hier, je ne tiendrais pas deux jours. Et tant pis si je tombe sur un réparateur qui profite de moi pour vendre de la prestation inutile…

Je pars ensuite en ville, je dois changer mes chaussures hors d’usage… Et je mets le budget car je ne vais porter que ça tous les jours pendant les trois prochains mois ! Je pars sur du waterproof, hésite entre les north face trop girly, les salomon trop fashion, et finalement prend des chaussures ni girly ni fashion mais confortables Salomon.

Je repars de Fort William en ayant laissé plus d’argent que ce que j’ai utilisé les 14 derniers jours pour vivre et repars direction le sud sous la pluie, youpi !

Mon objectif, rejoindre bel et bien un bothy et cette fois j’y tiens ! Sylvain Tesson dans son roman Dans les forets de Siberie n’a qu’a bien se tenir ! Bon il a passé 6 mois dans une cabane au lac Baikal, mais une nuit dans un refuge ecossais c’est un bon debut! J’y vais surtout pour dormir à l’abri, je n’ai toujours pas réparé ma tente, et sous la pluie je prendrais l’eau c’est sur.

Dedicace aux anciens collegues 😀

J’arrive au bothy non sans peine après avoir poussé le vélo dans les chemins de foret sous la pluie, mais en arrivant je suis encore plus heureuse d’arriver ! et sur les étagères, du beurre de cachuète…. trop chouette ! Un refuge ne devrait pas avoir cette vocation s’il n’a pas de beurre de cacahuete a l’interieur ! Je m’installe, ecris un petit mot dans le livre d’or, fais le plein d’eau a la riviere, et regarde pour allumer un feu…

Cependant, il faut d’abord couper des buches a la scie, et la, probleme ! Je n’y arrive pas… j’ai beau essayer j’arrive meme pas a la moitie de la buche, pour ma defense c’est du bois de sapin, je m’imagine qu’ils sont plus durs que les autres pour me rassurer…(?!) bon finalement Sylvain Tesson a encore de l’avenir devant lui… je n’allume donc pas de feu et cuisine au rechaud. De toute facon je n’avais toujours pas de chamallows !!!

And so don’t I…!


2 réflexions au sujet de “jour 110 Lundy & Lochy rivers crosspoint – Duror Bothy”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s