Jour 111 Duror Bothy – Crianlarich

Je quitte mon refuge, j’étais bien dans ce semblant de maison ! Je laisse mes chaussures qui ont fait leur temps après ces trois mois et demi, j’avais également laissé le livre anglais sur le pas d’une porte à fort William, et le pavé français de Halldor Laxness à Emma à Ullapool (petite pensée pour toi Luca, pas le courage de voyager avec pendant 3 mois ! 😉 ).

Je retrouve la route principale et sors de la foret avec une pluie fine, qui le temps de la descente me trempe des pieds à la tête mais j’ai quand meme le smile !

Je pars en direction du sud puis vers l’est juste avant Oban.

 Et rejoins le parc national Loch Lomond dans le centre de l’Ecosse. 

Mais au fait c’est quoi un Loch ? un Ben ? un Glen ?!

Allez je vous fait l’économie d’aller voir sur Wikipédia…

Un loch est une étendue d’eau pouvant désigner tout autant un lac (loch d’eau douce), un bras de mer semblable à un fjord, un estuaire ou encore une baie (loch marin).

Un glen est une vallée longue, profonde, en auge, d’origine glaciaire. Une rivière peut couler au fond de la vallée.

Un Ben, ou Beinn est le nom le plus couramment employé en gaélique pour désigner la montagne.

Voilà vous pouvez lire une carte de l’Ecosse !

J’emprunte des routes qui circulent pas mal car je prend le chemin le plus direct pour arriver en 2 jours à Glasgow, ou Edinbourgh je ne sais pas encore.
Je m’arrête à Tyndrun, ou le chemin de la West Highland Way passe egalement, quelques randonneurs en profitent d’ailleurs pour refaire le plein de vivres ! La West Highland Way est egalement un classique des randonneurs longue distance, elle s’etend sur 152 km entre Milngavie et Fort William. 

Un automobiliste m’accoste, il tient a me serrer la main car m’a vu pedaler dans la montee, je lui reponds en plaisantant « quelle montee ? », il y avait peut etre un faux plat effectivement mais les « cols » ecossais de 300m, je n’appelle pas ca une montee….on discute 5 minutes. J’avais egalement eu une personne qui m’avait accoste 2 jours apres Braemar dans un supermarche, il voulait simplement s’assurer que c’etait bien moi qu’il avait vu aux highland games 2 jours plus tot, et qu’il m’avait reconnu, avant de repartir a la hate ses courses sous le bras ! Ok…

Je reçois une réponse positive pour demain, un Wharmshower qui m’a proposé l’hébergement via le groupe Facebook Bikepacking auquel je suis inscrite depuis…une semaine seulement. Cool ! Il habite à Alexandria, ce qui signifie une petite étape le lendemain mais ce sera un bon point de chute pour ensuite décider de la suite du parcours. De plus il saura me conseiller sur le meilleur itinéraire ! J’appelle mes hotes Wharmshower, mais je vais desormais leur donner le petit nom de Wharmy, wharmshower etant le nom du site. On dit bien couchsurfeur pour Couchsurfing !

Et au fait c’est quoi Wharmshower ? Ou [ouarmchaoeur] Ben oui j’en parle de plus en plus en ce moment histoire d’apporter un peu plus de confort a mon corps qui endure deja pas mal avec le velo…

Wharmshower, comme les lecteurs totalement bilingues l’auront deviné signifie « Douche chaude » !   C’est un peu le Couchsurfing des cyclo voyageurs, c’est un site international, gratuit, et basé sur l’entraide entre les voyageurs à vélo.
Cependant meme si on ne parcourt pas des milliers de kilomètres chaque année sur son deux roues, il est quand meme possible d’héberger de courageux et super intéressants voyageurs à vélo, qui ont plein d’histoires a raconter… !!!

Evidemment on a toujours pas mal d’excuses pour ne pas accueillir un inconnu chez soi, mais le cyclo voyageur n’est pas n’importe quel inconnu…

Quelques reponses aux peurs les plus communes :

J’ai peur qu’il me vole = il n’a pas de place sur son velo pour emporter quoi que ce soit, il sera peut etre ravi de vous laisser un souvenir

J’ai peur qu’il m’agresse ! = il sera trop ereinté de sa journee, et trop content d’avoir de la compagnie !

Je ne sais pas cuisiner = un plat de pates lui ira amplement. Globalement vous n’etes pas oblige de lui offrir egalement le souper et le pti dej mais la plupart des hotes le font. Au cas ou, il aura l’ingeniosite de faire un super plat avec n’importe quel reste du frigo.

Je n’ai pas de chambre de dispo, pas de lit en plus = un canape suffit, s’il a son matelas quelques metres carres a l’abri, s’il a une tente le jardin lui conviendra. Sinon un tapis…!? (le paillasson n’entrant pas dans la categorie de tapis…).

je ne suis jamais chez moi = si vous avez confiance dans un commercant proche de chez vous, un magasin de velo, il peut transmettre les cles et les reprendre.

Bref, vous pouvez y faire un tour et voir si ca vous botte ! Si vous etes cycliste c’est encore mieux, entre cyclistes on se comprend…. vous serez de bon conseil pour l’itineraire, les choses a faire a voir et a faire autour, tout en tenant compte des difficultes de la route (trafic, denivele, etc).
Je continue un peu mon chemin jusqu’a Crianlarich et trouve un bel endroit pour camper dans la foret. Je repare ensuite la tente avec un peu de couture, fait main ca se voit non ? Mais la reparation est tip top !

La nuit tombe de plus en plus rapidement, 20h30 il fait deja nuit noire et je suis le cycle du soleil en m’endormant de plus en plus tot…!

Soudain, ke pense egalement aux arbres deracines qu’il y a dans la foret et me dit que ce n’est peut etre pas la meilleure idee que j’ai eu de camper sous les arbres…. allez on va dire que cette nuit aucun d’entre eux ne mettra fin a ses jours en visant ma tente !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s