jour 112 Crianlarich – Alexandria

Petite étape aujourd’hui pour rejoindre mon wharmy. Je longe entièrement le Loch Lomond, les touristes sont encore là ! Les autobus arretent leurs passagers au café avec vue sur le lac a Tarbet.

Longeant les bords du lac, le soleil s’y reflete et les montagnes en fond sont  magnifiques. Je suis majoritairement une piste cyclable, un peu delabrée, mais ce qui m’evite de finir en beurre de cacahuete crunchy a cause des autobus qui ne font pas attention a moi ! 

Je longe de nombreuses residences majestueuses, enfin je suppose je n’en vois que le portail au bout d’une allee qui fait sueement plusieurs centaines de metres, mais egalement des hotels 5 etoiles dans des chateaux, et des golfs qui font certainement partie des plus chers du Royaume Uni avec garde a l’entree et la consigne de ne laisser passer que les voitures de plus de 50 000 euros.

je m’arrete a Luss, au café qui, malgre la population touristique d’un certain age, occupée a s’extasier devant un caniche qui passait par la pendant pas moins de trente minutes, et qui passeront probablement a cote de la subtilité de cet ecriteau a la caisse, ne manque pas d’humour.

j’atteins Balloch en milieu d’apres midi ou je prend un peu de temps pour moi pour ecrire avant de contacter David, qui souhaite me rejoindre pour parcourir les 2 kilometres jusqu’a sa maison. Balloch est l’une des plus grosses villes que je n’avais pas vu depuis Inverness, environ 10 000 habitants, en fond de Loch Lomond avec un port surchargé de petits bateaux de plaisance, c’est un endroit touristique egalement, qui a du charme.
Arrivés a Alexandria avec David, sa femme Moraig m’accueille avec un grand sourire, ils ont l’age d’etre mes parents, ils m’accueillent comme a la maison ! 

Ils ont fait quelques voyages a velo mais c’est dans leur campervan qu’ils preferent parcourir l’Europe ! L’an prochain ils prevoient de descendre en France !

Ils bougent beaucoup, dont souvent en Ecosse, et particulierement sur l’ile d’Orkney dont ils me montrent quelques photos parmi lesquelles les vestiges de plus de 5000 ans accessibles a tous. 

Comme avec la plupart des ecossais que j’ai rencontre, je ressens egalement le fossé qu’il y a entre les ecossais et les anglais. Pour eux traverser l’Angleterre pour prendre les ferries pour la France ou les Pays Bas c’est un peu « le plus vite ce sera fait, le mieux ce sera ». Ils ont egalement le meme discours sur Londres, ca ne vaut pas le coup, c’est cher et les gens ne sont pas sympas ! Les differences culturelles semblent egalement etre tres importantes, la densité de population en Angleterre est plus elevée qu’en Ecosse, le pays n’est qu’une succession de villes, ce qui n’est pas le cas de l’Ecosse comme vous avez pu le lire dans les jours precedents ! Ils sont plus proches de la nature qui les entourent c’est evident. De plus, historiquement, l’empire romain ne s’etait etendu que jusqu’a la frontiere ecossaise, batissant meme un mur marquant la limite de l’empire de Jules Cesar. L’Ecosse est donc beaucoup plus proche des pays nordiques dans beaucoup de choses que du reste de l’Europe occidentale.

Enfin, suite au referendum du breaxit, la majorite des ecossais se sent un peu « roulé » par le gouvernement anglais. Le referendum de 2014 sur l’independance de l’Ecosse vis a vis de l’Angleterre avait donné seulement 45% pour,  majoritairement parce que la promesse faite aux ecossais etait que le Royaume Uni resterait dans l’Union europeenne. Globalement, meme si l’UE est quelque chose d’assez virtuel et lointain au quotidien, les ecossais reconnaissent l’utilite economique d’en faire partie. Ceux qui ont voté « contre » l’independance etait en partie lié a la promesse de rester dans l’UE. Cette appartenance etant compromise, la promesse n’a pas ete tenue, cela renforce la volonte d’independance.

L’independance de l’Ecosse n’est pas pour tout de suite et quand bien meme, ils ne pourraient pas re integrer l’UE immediatement car il faudra attendre quelques annees pour que le processus de la sortie du Royaume Uni de l’UE prenne effet, plus quelques annees de carence pour la reintegration. 
Nous regardons la route pour le lendemain et je fais quelques demandes wharmshower sur Edinbourgh, toutes en vain pour l’instant. Une centaine de kilometres sur du plat dont une partie en suivant le canal m’ameneront a la capitale ! Youpi ! 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s