Jour 117 Edinbourgh

N’ayant pas le courage de reprendre la route encore, je pas me ballade en ville et retourne directement au Musée national d’Ecosse.

Le musée est donc incroyable, on y passerai une journée entière voire plusieurs si on est du genre à lire toutes les petites étiquettes, ce que je ne suis pas ! Et pourtant je fais tous les étages et commence par les  étages dédiés à l’histoire de l’Ecosse, depuis le temps des vikings jusqu’à nos jours. On peut notamment y voir une magnifique guillotine d’époque !

un piano de plus de 500 ans…

Mais aussi des moteur de bateaux, la reconstitution d’un puit minier…
Le dernier étage relate les conditions pendant la seconde guerre mondiale dont le rationnement bien apres la guerre, dédie un bel espace pour les sportifs écossais qui ont brillé en compétitions internationales, et un film sur l’exode des ecossais dans les années post guerre, ou le pays a perdu près de 2 millions d’habitants, soit l’équivalent de Glasgow.

Le musée est également un bel espace récréatif pour les enfants qui peuvent pour une fois dans un musée toucher à tout et être acteur en activant tout un tas de machines dans l’espace dédié aux techniques et à l’energie.

On y apprend aussi que David hasselhof a un crabe a son nom…. et on peut admirer la reproduction d’animaux qui ont disparu comme le dodo…

Je m’arrete aussi a la National Library ou une exposition sur les cartes geographiques est en cours.

Et l’ancetre du gps !!!

Prince street

Je me rend egalement au New College mais ferme ce dimanche pour admirer l’original de la peinture dont j’ai vu la reproduction a Stirling. D’ailleurs je vous avais parle d’une photo et n’ayant parfois pas le temps de me relire je n’ai pas mis cette fameuse peinture en photo. Il s’agit d’une peinture de D.O. Hills, The Disruption, 1843.

Ce n’est pas 273 personnes qui etaient presentes comme je l’ai ecrit mais 457. Ce qui m’a marque c’est le detail des visages incroyables pour qu’on puisse les reconnaitre, cette peinture etant ensuite utilise plus comme un moyen de garder une trace, et d’informer le reste du pays de l’evenement, il devait donc rester tres proche de la realite.

Pour reproduire ces visages, il aura fallu l’aide de nombreuses photographies d’epoque, et 23 ans pour terminer la toile…. ! C’est une des premieres oeuvres de cette taille a avoir utilise la photographie pour la peinture.

Voila elle meritait un petit mot dessus !

Je prepare egalement l’Irlande dans un coin de librairie.

Je rentre ensuite retrouver Lorna pour un bon repas. J’ai realise que les difficultes rencontrees dans les montees recemment ne venaient peut etre pas du velo mais bel et bien de moi. Arrivee en Ecosse, j’ai pense que diversifier mon menu me ferait du bien, moins de pates plus de legumes, j’ai egalement pas mal ete en wharmshower, bref j’ai change de rythme d’alimentation et ca m’a fait perdre beaucoup d’energie. Desormais c’est porridge le matin, pates le soir imperativement, et si j’ai des envies de legumes elles doivent se rajouter aux pates, c’est donc encore 3 mois de pates qui m’attendent ! Je regarde aussi beaucoup les produits riches en proteine, car je ne mange presque pas de viande, par choix, par economie, pour le cote pratique, et cherche a remplacer ces proteines, les yaourts grecs et le beurre de cacahuet en apportent ! Parfait ! Bref quand on voyage a velo, on ne fait pas comme on veut ! Il faut manger, manger, manger… et les jours de repos il faut aussi manger, manger, manger !

Lorna a travaille aux cotes d’Heidi, elle a passe une decennie a voyager aux quatre coins de la planete pour etre guide, prof d’anglais, etc. Elle a etudie les langues, l’anthropologie, la sociologie, l’art d’enseigner,… Elle s’est desormais stabilisee a edinbourgh et a monte son entreprise de cours d’anglais pour adultes, le plus souvent des entreprises. Elle continue a voyager de par sa qualification d’examinatrice pour les examens d’anglais de haut niveau. Elle est petillante et a toujours continuer a apprendre dans sa vie, suivant ses envies le plus possible et elle a reussi !

Voici son site http://ventureenglish.co.uk/
Elle me prend au depourvu en me filmant pour une petite interview sur mon histoire qu’elle trouve inspirante !

http://ventureenglish.co.uk/marlene-bikes-10000km-across-europe/

 

2 réflexions au sujet de “Jour 117 Edinbourgh”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s