Jour 133 Wigtown – Stena line harbour of Cairnryan

​derniers preparatifs avant de quitter le nid de Wigtown !

Je recois un mail de confirmation de ma publication sur le mur de celles qui etaient mes heros avant de partir, et qui le sont toujours !

C’est un site qui recense et rassemble les cyclos voyageuses solo !

http://solofemalecyclist.com/marlene-pioteyry/.html

Ca y est je suis sur le tableau de chasse ! Euh des honneurs… !?

L’heure des derniers au revoir, des embrassades 

Avec Shaun, si altruiste

Avec Steve, au grand coeur

Avec Manu, mon rayon de soleil !

Je pars le coeur serre mais un grand sourire aux levres, le temps est au beau fixe, le vent venant de l’est me pousse vers l’ouest, l’Ecosse est d’accord pour me mettre a la porte ! Je suis toute excitée comme au premier jour de l’aventure !

je me delecte une derniere fois de la cote ecossaise, demain je serai de l’autre coté.

Je me dirige vers le ferry Stena, l’autre compagnie de ferry P&O s’arretant au nord de Belfast seulement, a Larne. Dans l’entree, deux velos de voyage ! Rahhh surement des allemands… on dirait que j’ai une dent contre les allemands mais non, c’est seulement que je ne comprends pas quand ils parlent entre eux….! Je prends mon billet au guichet pour le lendemain matin et leur demande si je peux poser la tente sur la surface gazon du parking, qui est bien belle ! C’est ok, et pour mes deux homologues egalement ! Et Finalement ils sont canadiens ! 

Ils sont supers sympas, on ne peut pas s’empecher de parler de nos velos, d’itineraires, d’anecdotes meteo, de marque de tente, etc… 20 minutes plus tard en plantant les tentes on echange quand meme une poignee de main pour se presenter ! Ils sont Doug et Sophia, pere et fille ! Ils ont passe 5 semaines en Ecosse et traversent aussi pour l’Irlande pour 2 semaines et demi. A cause des reparations, ils ont du louer une voiture pour l’Ecosse et comptent faire de meme pour l’Irlande. Les velos sont surchargés a bloc…

Doug me vexe un peu en me disant d’un trait que je dois surement etre prof pour avoir de si longue vacances…,euh non, alors j’ai beaucoup d’argent d’avoir quitte mon travail, la je me sens limite insultée… je serai pas en train de camper sur le parking du ferry si j’avais de l’argent si…!? Allez j’en fais pas cas, il apprendra a me connaitre plus tard.

D’ailleurs, un petit retour sur les comptes, non pas que ce soit important mais le but est de vivre simplement alors…

j’ai passe un mois a visiter l’Ecosse avec moins d’un loyer en colloc a Bourg en Bresse…. si j’en deduis le pecule realisé avec mes journees au magasin Bookshop, alors ce mois ne m’aura coute que moins d’une journee de travail en France au smic actuel. Je suis contente d’avoir reussi a vivre le plus simplement possible. Ma ligne budget logement est restée a 0 du 1er septembre au 12 octobre, j’ai tenu a ne pas vouloir payer pour dormir car c’est il me semble un droit vital qui doit etre eligible a tous. Je n’ai pas non plus payer pour me doucher, utiliser des toilettes, boire, des besoins pour lesquels il nous parait desormais normal de payer. La moirie du budget est passé dans des equipements de velo et de vetements techniques, le reste dans les ferries et la nourriture, que j’aurai voulu me procurer plus souvent par le glanage mais je n’aurai eu qu’un jour de succes au debut de l’Ecosse. Ce constat montre aussi la solidarite qui s’est créee tout autour de moi, entre cyclistes ou non, des personnes inconnues de tous les ages, professions, moyens, passions, etc m’ont ouvert leur maison, m’ont offert un repas chaud, et de l’humanite a chaque instant. C’etait beau !

J’aurai dormi beaucoup, dans la nature sauvage des highlands, mais aussi dans une caravane, dans une magasin de livres, un bateau, un refuge en pierre, sur des plages de sable blanc, chez le nid douillet de ceux qui m’ont ouvert leurs portes sans meme me connaitre… Julien et Agnieszka, Matthew, Kerr, Mark, David et Morag, Warren et Esther, Amira, Lorna, Alison et Richard, Shaun, et Steve !

j’ai eu un peu de mal a quitter l’Ecosse comme a chaque pays, c’est mon cote romantique ! Cette fois pas pour sa meteo ou ses paysages mais plutot pour la beaute de ses habitants. Je suis tout de meme excitée d’aller en Irlande. 
Il y a un peu de vent dans les pans de la tente, mais je ne suis pas toute seule, j’ai des voisins pour une fois ! C’est quand meme mieux a plusieurs…

J’en profite pour me replonger dans le livre de Franceshi, qui a navigue de missions humanitaires en expeditions, explorations de terres inconnues et ecriture engagée. il est dans l’action et la reflexion, il a ecrit ses premiers livres vers 21 ans, et a sans cesse été mué par un sentiment d’humanisme et de positivisme debordant, avec l’envie d’aller toujours plus loin dans l’engagement et la prise de risque. Incroyable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s