Jour 136 Tollymore forest park – Dublin

L’orage est encore plus fort le matin, parfois ik n’y a plus que 2 secondes entre l’eclair et le tonnerre, c’etait pas loin… je me dis que la tente aura peut etre pas survecu… on verra bien. Je reste au fond du duvet au milieu des tas de bois dans l’abri pour essayer de recuperer du sommeil perdu… dehors la pluie bat tres fort.

Je finis par sortir lors d’une accalmie pour repartir en foret chercher ma tente. Je la retrouve avec des petits tas de grelons aux 4 coins… j’ai tellement bien fait de partir. J’aimerais que cet abandon lui ai servi de lecon, et qu’en m’exclamant « c’est qui le patron !? » Elle comprenne qu’on va pas pouvoir continuer l’aventure ensemble si elle s’obstine a me tremper tous les soirs…mais bon je sais vien ca ne servirait a rien..,


J’envoie quand meme un mail assassin a MSR…

Je retoque une 3 eme fois a la porte pour informer de ma presence, bon ca n’a pas l’air ni de la gener ni de l’emouvoir. Elle me dit que l’electricite a ete coupee dans la maison pendant la nuit.
Je redescend vers la ville de Newcastle, avec une douche… celle qui tombe du ciel. Litteralement ils appellent ca ici « a shower ». C’etait seuleme’t 10 minutes de velo, mais je suis trempee, et puis j’ai rien dormi, et puis je suis toujours malade, bref je suis faible. Je decide de prendre un bus jusqu’a Dublin…c’est pas trop cher…

C’est un peu precipite, de plus je n’ai pas de contact pour loger la bas mais tant pis…

Fort heureusement pour les autres…je n’ai pas de voisin dans le bus. Je me sens comme dit William Copestake, Dje me sens « dirty bag ». 

je recois egalement la confirmation d’un Warmy pour ce soir a Dublin ! Ouf !

En sortant du bus rien de glorieux, la ville est bondee, et tout en travaux, mais voila je suis en Irlande, dans le pays del’euro dont je n’en ai pas un centime en poche.


petite note du quotidien cyclo je me refais une fraicheur dans les toilettes de l’universite, et c’est du luxe !…. et me dirige tout droit vers la Trinity library au sein du campis universitaire, et qui renferme plus de 200 000 livres, 11 euros l’entree glups peut pas ! J’y retourne plus tard quand meme en tentant de demander une entree gratuite en expliquant mon cas: du velo, du voyage, des livres et du blog…, en moins de 30 secondes il me donne une entree a 0 euro ! merci monsieur ! ou il aime le velo ou il voulait que je sorte le plus vite possible de la file d’attente a cause de mon odeur…. en tout cas trop contente car c’est beau….



Le mot Incroyable sort de ma bouche a demi mot

Les livres montent jusqu’au ciel, comme des tapisseries, que des anciens bouquins…



Je roule dans la ville, j’ai l’impression qu’il y a plus d’espagnols que d’irlandais…??!!!


Enfin en me dirigeant chez mon Warmy, je passe devant la brasserie de Guinness ! Bon j’ai fait un detour c’est vrai…

Je me dis que je peux essayer de faire comme a la bibliotheque et essayer de me faire offrir les 20 euros d’entree, cette fois en disant que mon voyage a velo est lié aux bieres locales……!!??? Bon ca ne marche pas… tant pis. Je squatte quand meme le chaud et le wifi, petit velo et moi enfermés dans la brasserie ! Le musee est fermé mais il y a encore pas mal de monde dans les etages plus haut. Ne le sachant pas, je suis toujours sur deux marches d’escalier dans l’entree. Une bonne ame vient me chercher, elle aurait entendu que je roulais en velo etc… et m’indique d’aller direct au 7eme etage ou une guinness m’attend…. ! Cool !!!

Je ne visite donc pas la brasserie mais la vue d’en haut sur la ville est top. Ca vaut le coup rien que pour ca ! Les batiments sont immenses, ils y organisent des concerts dont les visiteurs peuvent se delecter, ils peuvent accueillir jusqu’a 7000 personnes…. la boutique est bondée et vous trouverez tout a l’effigie de la marque et de son symbole, la harpe, le symbole de l’Irlande qui figurait sur son premier drapeau.je fais le lien egalement avec le livre des records Guinness, j’avais jamais fait attention qu’il pouvait y avoir un lien. Il a ete inventé en partie par le gerant de Guinness autour d’une biere dans les annees 1950….!

Je rejoins ensuite Philip qui m’accueille dans son appartement, situe entre la distillerie Guinness et Old Jameson (qui appartient egalement a Pernod…) ! Dans son salon, une sorte de barre de pole dance recyclée en porte velo ! Et une bibliotheque remplie de livres sur les voyages a velo !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s