Jour 137 Dublin

Je profite de la proximité du logement de Philip pour aller faire un tour au musee national irlandais, dans une ancienne caserne militaire. Mais c’est plus un labyrinthe qu’un musee… Il retrace entre autre toute l’histoire de l’Irlande, ainsi que leur presence militaire a l’international avec les casques bleues.

L’independance de l’Irlande en 1921 occupe une place centrale, et je retrouverais partout des rappels a cette Rebellion. Pour eux c’est comme si c’etait hier… Si les Ecossais sont la force tranquille, les irlandais sont plutot les rebels, ceux au fond de la classe qui aiment lancer des boulettes de papier sur le prof…

Resultat la Rebellion a donne naissance a l’independancedea l’Irlande excepté 6 contés, l’Irlande du Nord.
Philip me guide ensuite dans la ville.

C’est magnifique de decouvrir tous ces endroits ou je ne serais surement pas aller par moi meme, il m’explique beaucoup de choses, le probleme c’est que je baille aux corneilles, je suis toujours crevée… mais la ballade est agreable. Nous nous separons en fin d’apres midi et je finis d’apprecier les rues.

Elles pedalent aussi…!pour un enterrement de vie de jeune fille !

Je traine un peu en rentrant, m’arrete dans un bar pour ecouter un guitariste chanteur, j’ai l’impression qu’il ne chante que pour moi, ah c’est top… les rues sont bondées notamment autour de temple bar, bon etre cyclo solo, c’est aussi contempler les moments de fete de l’exterieur parfois. Pourquoi ? Parce que t’as la fatigue dans les jambes, t’as pas un sou en poche pour une biere, tu connais personne et pour aller vers les autres il faut de l’energie positive que t’as passé la journee dans tes pedales, tu dors chez quelqu’un qui t’attends pour manger, tu ne peux donc pas rentrer a 5h du mat bourrée, que dans les bars tu es la seule avec des chaussures de rando,un jogging, une veste gore tex et des cheveux en bataille, toutes les autres recoiffent chaque meche rebelle en regardant leur reflet dans leur portable, bref tu n’es pas au summum du glamour pour aguicher le barman ou te faire payer une biere. Tu ne fais de toute facon les yeux doux a personne quasiment car si il t’arrive un truc, y a personne pour s’occuper de toi, a par toi ! Alors quand je me ballade dans les rues la nuit, seule, ben vaut mieux faire la caïde qui ne baisse pas les yeux ! Pour pas se faire embeter, mais resultat tu n’accroches pas non plus ! Ah faut savoir ce qu’on veut dans la vie !

je retrouve enfin Philip, ses vacances de 5 a 8 semaines sont generalement dediées a des periples a velo, Ameriques, Tibet, Japon, Liban, Syrie, Jordanie, etc… il a pas mal de sejours a son actif. Il evite cependant l’Amerique du Sud, trop dangereux selon lui… La dangerosite est reellement une affaire de personne.. je connais plus de monde qui roule en Amerique du Sud qu’au Liban ou en Syrie…

2 réflexions au sujet de “Jour 137 Dublin”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s