Jour 148 Abergavenny – Bristol

Tim m’accompagne sur son Vtt sur les premiers kilometres vallonnés a mi chemin jusqu’a Monmouth. nous echangeons sur ses experiences warmshower, envers lesquelles je me sens moi aussi redevable vis a vis de la generosité des personnes qui m’ont accueillie. j’espere rendre la pareille un jour ! je realise que la plupart de mes histoires, de mes souvenirs se construisent autour de ces rencontres. Je l’encourage a ecrire son livre. pour les curieux, voici son blog :

http://gogogotim.squarespace.com/

Il m’indique egalement qu’il a etabli le record du monde de distance parcourue en velo ellyptique. cependant si tu ne paies pas, le livre Guinness des records ne te met pas en haut de la pile pour la publication, c’est donc un peu plus long. il faut egalement fournir des preuves, des traces gps, des temoignages, …

On se quitte et je continue ma route jusqu’a Monmouth, juste avant de reparer une belle crevaison sur roue arriere avec une belle epine difficile a enlever ! ca faisait longtemps !

Je m’arrete egalement prendre un remontant en boulangerie, et tend machinalement un billet de 5 euros dont la vendeuse ne sait que faire… ben quoi ? Ah oui oups je suis revenue aux pounds… en discutant, la jeune vendeuse me donne le numero de sa tante si je n’ai personne pour dormir a Bristol ce soir, et pour l’instant c’est toujours le cas !

Apres Monmouth, je descends par la vallee de la Wye. je passe devant la geante et abandonnee abbaye de Tintern. 

Plus loin la route est fermée, heureusement seuls les velos passent. c’est la seule route jusqu’a Chepstow… le long de cette vallee je passe d’un côté ou de l’autre du pays de Galles et de l’Angleterre.

Je traverse ensuite le fameux pont de Seven Bridge, tout suspendu, dont tous les locaux me parlent. 

C’est vrai qu’il est grand mais apres les ponts de Norvege, immenses, bombés pour laisser passer les paquebots géants comme l’Hurtigruten, celui la est une petite promenade légère. J’approche petit a petit de Bristol tout en ecoutant un super podcast sur l’enjeu des oceans, a ecouter jusqu’au bout ! la réalité de l’état de l’environnement marin est triste a entendre, et je lache quelques larmes en pensant que nous ne cessons d’abuser de toutes les richesses de la Terre, sans scrupules…

Je me souviens que, plus jeune, j’avais egalement eu ce type d’emotions lorsqu’on commencait a parler de l’environnement, que la planète, litteralement, mourrait, je m’etais plusieurs fois retrouvée bouleversée par le fait que chacun continuait son train de vie malgré tout, et un sentiment total d’impuissance… je ne me suis pas pour autant engagée dans la voie de l’environnement c’est vrai… meme si j’adaptais ma facon de penser a ma facon de vivre, pas toujours compris par ma famille et entourage. Le fait d’optimiser sans cesse mes trajets n’etait pas de la faineantise mais limiter la pollution que cela engendrait. Reflechir a deux fois avant d’acheter des choses onéreuses : pas de l’avarice mais se demander si on en a vraiment besoin, si cela pourvoit vraiment au bonheur. Passer derriere mon pere pour fermer le robinet alors qu’il le laisse couler 5 minutes pour rien, juste, pour qu’elle soit « plus fraiche »… Il n’est pas evident de realiser que chacun a son echelle peut faire un geste, et changer le monde. Pourtant, c’est le cas. Par ce voyage mon empreinte carbone est quasiment nulle, et ma consommation correspond a la mesure de mes besoins physiologiques et non de désirs dictées par la société de consommation. C’est donc déjà un petit pas…

https://www.franceculture.fr/emissions/affaires-etrangeres/le-monde-des-oceans-enjeux-meconnus

En arrivant a Bristol, les derniers kilometres sont bien dénivelés et je cherche un peu mon chemin. Je passe devant les terrains de jeux gigantesques de Westburry park ou toutes les disciplines se rencontrent, rugby, football et meme quidditch !!!

La ville est toute en collines, dur de rouler et pourtant la ville est parcourues par des centaines de velos ! J’aime beaucoup. La plupart des warmshowers m’ayant repondu qu’ils ne pouvaient pas m’accueillir ont fini leur message par « mais je suis sure que tu trouveras car il y a pleins de velos en ville… »… en effet la ville est « bike friendly », j’adore. 

Je m’arrete a la station de bus sur ma route, pour apprendre qu’aucun bus ne prend les velos non démontés pour aller a Londres (eurolines, megabus et national express). il n’y a que le train pour se deplacer avec son velo jusqu’a Londres mais les prix sont plutot élevés car le marché ferroviaire en Angleterre est privé et detenus par plusieurs compagnies… mauvaise nouvelle… non seulement je dois donc trouver un logement pour ce soir mais aussi un endroit pour mon velo pendant une semaine ou je compte aller a Londres. je ressors un peu dépitée, puis m’arrete 5 minutes plus tard devant le Roll for soul community shop and café… allez un peu de wifi et peut etre des gens sympas, amoureux du velo aussi !

Je stoppe le velo, et Rob entame la conversation avec moi. on parle de mon voyage, que le cyclo voyageur est en haut de toute l’echelle cycliste !!! l’apotheose ! je lui explique ma recherche de logement pour ce soir, et le stockage du velo. il est inscrit sur warmshower, il demande a sa femme Kathy si elle est ok. 20 minutes apres il me confirme que c’est bon !top ! le café est super bien, c’est une association a but non lucratif, des livres sur les vélos dorment sur une etagere, dont celui de Anna Hugues, « Eat, Sleep and cycle », dont Warren et Esther m’avaient parlé. Ils l’avaient recu pendant son tour de vélo du Royaume Uni, dont elle a fait un livre sous forme de journal, je le feuillette et retrouve des lieux que j’ai moi aussi traversés ! des posters aux murs encouragent la vie en vélo ! 


c’est un peu le meme principe que celui d’Inverness, en plus grand ! 
Apres son boulot, je suis Rob dans les rues en vélo. on se faufile entre les voitures dans le trafic, accompagnés d’autres cyclistes ! j’aime bien quand les velos circulent en ville sur la meme route que les voitures et non sur une piste cyclable reservée. ca donne un effet multiculturel (?!) ou tout le monde partage l’espace, trouve sa place, se fraie un chemin, sur la meme route. on dirait une jolie danse synchronisée.

Rob et Kathy sont adorables et vont tellement bien ensemble. Ils sont aussi heureux que moi que je sois la !
Le salon est rempli de vélos, leurs diplomes de doctorat respectifs sur l’environnement, pendant lequel ils se sont rencontrés, tronent humblement au dessus des toilettes. La petite table du salon décorée petit a petit avec toutes les etiquettes collées sur les fruits que l’on achete ! Le rideau de douche ou se dessine une mappemonde a surement aidé a leur donner envie d’organiser un tour en tandem de un an a…. qui sait ! en traversant les Etats Unis du sud au nord a l’ouest, puis tout le canada, puis redescendre cote est, sans oublier le Mexique et rejoindre l’Amerique centrale, d’ou est originaire Rob. Le voyage est prevu pour 2018, ils commencent donc a apprendre petit a petit l’espagnol, par le biais de lecons journalieres sur une application. Tiens ca me fait egalement penser a la telecharger, moi aussi je dois accelerer mes lecons maintenant ! 

Leurs etageres sont remplies de cartes et livres de voyage dont le « Adventure cycle touring handbook » que j’ai vu chez nombreux de mes warmy au Royaume Uni. quant aux murs, ils sont remplis des tableaux faits par Rob, ou bien des patchwork de souvenirs de leurs aventures. 
 nous discutons praticité, équipements, vie sur le vélo. il pense acheter la tente hubba hubba de MSR, mais l’invite a regarder autre chose vu l’experience que j’ai avec la mienne…

Ce soir, je dors dans des draps roses !

1 réflexion au sujet de “Jour 148 Abergavenny – Bristol”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s