Jour 164 Parbayon – Montejo de Bricia

Je suis ravie de reprendre la route pour retrouver le chemin de Compostelle, et surtout rencontrer de nouveau des voyageurs, car j’en ai rencontré très peu depuis la Norvège et l’Islande, et ca me manque !

Aujourd’hui 50 petits kilometres cependant j’ai un beau col de 1000m à passer pour rejoindre le plateau et rallier Burgos dans les prochains jours.

Je suis le canal de Puente Viesgo à Alceda. Cependant l’ambiance canal n’est pas celle du Royaume Uni ou les promeneurs, joggeurs, pecheurs me saluaient gaiement. La j’ai beau sortir un Ola souriant, personne ne me répond ni me sourit…! C’est vraiment la campagne…

 

J’attaque ensuite le col pour passer par San Pedro de Romeral puis el Puerto de la Matanela, la météo se maintient, pas trop de pluie. J’appréhende un peu mais finalement je le monte tranquillement, il me donne une bonne vue sur les alentours notamment les montagnes orientales à l’est. Quelques vaches et chevaux sont également en liberté dans les prés, et quelques fermes se partagent les territoires. 

Pour l’instant c’est assez vert, cependant en redescendant, après une magniffique vue sur le lac … je rejoins le plateau à 950m pour rejoindre Montejo de Bricia et les prés paraissent ne pas avoir eu d’eau depuis bien longtemps…! Le jaune apparait dans le paysage… !

Une brunette me dépasse dans son kangoo et me lance un ‘Salut!’. C’est Natalia, mon hôte de ce soir ! L’habitacle de la voiture est rempli de fleurs séchées, et une botte de paille dort à l’arrière !

Elle m’accueille dans sa maison, elle parle français car a vécu 15 ans, d’abord à Lyon, puis à Marseille !

Elle connait Miguel et Nina, les fabricants de bougie, car elle a tenu, entre autres, un magasin en France et importait leurs bougies qui connaissent un grand succès. Elle a grandi à Madrid mais est revenue dans ce village de montagne en Espagne et racheté la maison de sa grand mère ou elle y passait tous ces étés. Elle y vit désormais avec sa fille Matilda. 

Elle est membre d’une association locale qui promeut un nouveau chemin de Compostel ! El camino viejo, ou El camino de la montana, ou El camino olvigado. Il a trois noms et bien d’autres mais c’est le dernier qui a été retenu offficiellement. Reconnu depuis seulement un an, cela fait plus de 20 ans que Adolfo (un local) rassemble des preuves que des pèlerins empruntaient également ce chemin pour rejoindre Santiago de Compostella. Rien ne reste, si ce n’est les églises romaines sur le chemin et des écrits parlant de ces voyages. Ce chemin se situe entre le Camino de Norte et le Camino Frances. Il traverse les montagnes, il est donc un peu plus sportif, et moins routinier que le Camino Francès. Etant ‘nouveau’, les infrasctructures sont cependant encore maigres sur le chemin. Tout est à construire. Cependant les membres de l’association, très soucieux de l’environnement, du respect du chemin, etc luttent au quotidien pour qu’il ne devienne pas un business comme les autres. Il faut donc réussir à doser entre la reconnaissance du chemin mais pas le trop développement et perdre l’esprit traditionnel, qui tâche déjà les autres chemins. 

Nacho, un autre membre de l’association nous rejoint au bar du village d’à côté pour faire un reportage sur ma venue.

Le bar, ou un salon…!? a un poele pour réchauffer la pièce, la télé passe le foot et le proprio barman nous sert en pantalon de chantier sur lesquels il travaille durant la journée. Notre arrivée avec Natalia créer l’événement, une nouvelle en ville ! 

Nacho parle italien en plus de l’espagnol  et avec qui il est donc facile de communiquer. D’autres amis de Natalia passent aussi au bar, Luis et Amy et Maria qui viennent de Burgos et vont à Santander. Tiens ! je connais ces noms ! Les amis de Francisco ou il voulait que je dorme à Burgos ! Les fous du vélo qui organisent le festival du voyage à vélo chaque année ! Ils connaissent Natalia car ils possèdent une maison de village dans le coin. Ils ont vendu leur maison à Burgos et logent chez Maria en ce moment, avec qui je parle en anglais. Elle tient un restaurant biologique à Burgos. 

Bref je fais connaissance avec tout ce petit monde qui se connaissent tous ! Luis m’offre un porte clé du festival de cette année ! 

Puis s’ensuivent de vives discussions avec les locaux sur les diverses traces du chemin, autour de patatas bravas, ou encore à regarder les photos encadrées dans le bar d’un local qui a fait 5 fois el camino frances… je repense à ce que Francisco me disait à propos des espagnols qui parlent forts…!

Au retour chez Natalia c’est l’heure du diner, oui ici le repas de midi se fait à 15H00 et le diner vers 22h30…! Nacho nous cuisine des champignons sortis d’un sac dont je n’aurai meme pas oser approcher en foret ! je lui fais confiance et c’est finalement delicieux !

demain la pluie s’amène, alors je reste une journée de plus chez Natalia !

1 réflexion au sujet de “Jour 164 Parbayon – Montejo de Bricia”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s