Jour 178 Viana do Castelo – Porto

Nous suivons des tracés GPS que Olivier a téléchargé cependant nous alternons entre nationale, et petites routes pavées sinueuses qui, si on continue, nous ferons arriver après la nuit à Porto !

Nous changeons et décidons de suivre des voies parallèles à la nationale, qui apparaissent en jaune sur nos cartes, donc normalement dse départementales ! Il s’avère qu’elles sont parfois dse chemins de sable avec de belles et grosses mares au milieu. Nous voyons quand meme défiler les immenses serres de fruits et légumes qui s’étendent dès qu’il y a de la place dans un champ.


Un petit break chocolat sur la plage et c’est reparti. Olivier essuie quand meme une crevaison arriere qu’il met sur le dos de l’origine  de la chambre a air, un hypermarche francais…!


Lassés de ces insuccès, nous finissons par longer la nationale et uneg rande départementale pour rejoindre Porto, le chemin le plus inintéressant possible, sous la pluie en plus !

Notre consolation, le déjeuner dans un café ou c’est toujours de moins en moins cher….! A la télévision, nous voyons les locaux témoigner au journaliste des mètres de neige qui se sont abattus en peu de temps dans les montagnes portugaises ! 

J’ai encore des problèmes pour savoir quelle heure il est vraiement, nous avons en fait une heure en moins qu’en France, et donc que l’Espagne. Je reviens à l’heure de Londres ou il faisait nuit à partir 17H00 ! C’est le petit point négatif !

Nous arrivons à Porto sous la pluie mais heureux comme des rois, je presse Zoé d’activer son klaxon à l’ancienne qu’elle a installé sur son vélo. On a froid mais on a le sourire, on est trempé mais on a quand meme le sourire, les rues sont pavés et les descentes abruptes pour nos freins fatigués qui grincent mais on a le sourire ! 


Je découvre Porto et je suis subjuguée par la beauté de la ville. Pour Zoé, Olivier et moi c’est surtout le retour depuis longtemps dans une grande ville. Elle est développé des deux cotés des rives du Rio Douro. Nous nous arretons en premier dans une grande cathédrale pour y faire apposer le premier tampon portugais de ma crédanciale pour moi, puis nous descendons les rues pavés bordées de grands immeubles anciens, étroits, de toutes les couleurs, les façades parées de carreaux en mosaique de toutes les couleurs, c’est magnifique, j’ai les yeux bien ouverts d’étonnement. Nous rejoignons le boulevard Gustave Eiffel et découvrons l’immense pont métallique qui traverse le Douro. Les cabines du téléphérique dansent aussi dans le ciel de cette ville qui compte pleins d’étages successifs.


Pour le soir, j’hésite à m’incruster chez le warmshower, à aller demander le logis chez les pompiers (qui doivent recevoir les cyclo voyageurs et les pèlerins), ou l’auberge de la ville. Nous nous quittons avec Olivier et Zoé et pars finalement pour l’albergue de la ville, mais j’arrive 5 minutes après à joindre le warmshower ou ils vont et me confirme que je peux venir aussi ! chouette ! demi tour, je rejoins mes deux compagnons et traversons le pont pour passer du côté de Vila Nova de Gaia et finir dans une belle côte à la tombée de la nuit.


Nous sommes accueillis non pas par le propriétaire mais par une quantité de jeunes qui ont envahi les lieux eux aussi depuis quelques jours, des couchsurfeurs.

Nous nous retrouvons dans une belle atmosphère, et trouvons une place entre les multiples matelas et sacs de couchage étalés dans l’appartement. Nous rencontrons tout d’abord Joey, une berlinoise, puis 2 américaines, un estonien, un berlinois d’origine japonaise Denis qui est là depuis 2 semaines déjà. Des nouveaux arrivent, un tchèque Jakub, une autrichienne Maria de Linz, et d’autres qui étaient déjà la avant, 2 françaises, 2 québéquoises, une tchèque Véronika. Petit à petit, l’appartement se remplit et tout le monde fait connaissance. La question c’est, ou dors le proprio !? Il viendra d’ailleurs dans la nuit après son boulot, accompagné d’un nouveau !


Le propriétaire a beaucoup voyagé et a été aidé par beaucoup de monde sur la route, l’accueil qu’il offre à tous est sa façon de renvoyer la pareille ! Des règles sont affichées afin de ne pas être une gêne pour les voisins, ne pas mettre un bordel plus que nécessaire pour que tout le monde puisse dormir. 

C’est quand meme beau d’être tous là, et partagez nos experiences ! Nous sommes les 3 seuls cyclos et nos voyages leur font rêver, la plupart sont en voyage de moyenne durée, de 2 semaines à 2 mois voire plus, et voyagent en stop, en bus, parcourent le Portugal et ses pays alentours, les iles canaries, le Maroc, l’Espagne, etc…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s