Jour 180 Porto

Avec ce qu’on doit au proprio, et notre envie à tous d’agir pour améliorer notre environnement, nous sommes 11 a se lever a 8h30 pour aller planter les arbres un dimanche ! C’est à dire tout le monde excepté les deux françaises et les deux quebecquoises qui vont tenter de rejoindre Lisbonne en stop d’ici au soir, pour elle ce sera la journée Lisbonne express ! Olivier et Zoe changent leur programme car ils ont tres envie de planter des arbres eux aussi !! 

Après une organisation « à la portugaise » comme nous disent les amis du proprio, nous partons en route pour le jardin en dehors de Porto, 20 km plus au sud, et cherchons pendant 20 minutes la bonne rue, avec quelques demi tours au milieu de la route.

Anna, la propriétaire du terrain  nous accueille et nous explique ce qui nous attend ! Une centaine d’arbres à planter sur le terrain qui a déjà été préparé, les trous sont à peu près faits, et la répartition des espèces également selon les principes de la permaculture. Nous devons donc trouver les correspondances entre quel arbre va ou, et planter en suivant les conseils d’Iliana, la spécialiste permaculture. 

Quelques brindilles et feuilles pour tapisser le fond de la terre et du marc de café, un peu de fertilisant naturel, libérer les racines de la plante et finir avec 5 bons litres d’eau, puis passer au suivant.

On travaille en équipe, et tout le monde est enjoué de planter son premier arbre, c’est la première fois pour pas mal de monde, et il en faut peu pour rendre une dizaine de personnes heureuses ! 

Olivier et Zoe nous rejoignent en vélo, et mettent la main à la pate également. Après 3 heures qui passent à toute vitesse, nous nous « attablons » autour d’un buffet vegan de spécialités portugaises préparé par une amie d’Anna dont nous nous délectons tous avec plaisir ! Olivier et Zoe mangent comme….4 comme à leur habitude puis reprennent la route a dos de velo !



Anna et Iliana nous expliquent également le projet et les principes de la permaculture. Plus tard, un bassin accueillera des canards, des grenouilles, bref, la faune viendra accompagner la flore.

Après le repas gargantuesque, nous faisons quelques plantations, préparons des bacs pour la culture de légumes, et il y a meme un atelier taille de petits piquets ! L’atmosphère est très détendue et c’est une belle journée pour tout le monde.

Au retour, nous nous connaissons plus, et partageons encore un beau moment, cuisinons ensemble, et les guitares et ukulélé envahissent la cuisine, tout le monde sait un peu en jouer, on forme un « band » ! 3 heures plus tard, Jakub n’arrive plus à se défaire de sa guitare, Véronika « fete son depart », elle rentre en République Tchèque après 2 mois de vadrouille, une des deux américaines raconte ses soirées endiablées à Porto ou on l’a parfois vu revenir seulement dans la matinée, le brésilien nous joue du flamenco, on chante en choeur, d’autres se font masser dans le salon, bref c’est cool.

Et comme dans un hostel, le proprio a meme un guestbook, un livre d’or, dans lequel on laisse notre griffe. J’aime d’ailleurs cette phrase d’un autre invité français passé là quelques jours plus tôt :

« Never stop sharing, this is how we become richer »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s