Jour 186 Coimbra – Fonte de Galega

Renato me fait don d’un casque et d’une gourde, je roule en sécurité…! Nous partons avec Renato sur les premiers kilometres plein sud, en direction de Tomar, il connait bien cette route il m’accompagne. Je roule la fièvre au corps, comme a chaque fois que je m’arrete plusieurs jours, je tombe malade. Je pensais d’ailleurs que c’était l’activité physique qui me protégeait du froid, des maux de gorge, des rhumes, mais Timo m’a expliqué qu’en fait le virus est toujours là, cependant il attend que je sois plus relachée pour attaquer ! voilà pourquoi on tombe malade pendant les vacances ou les week end !!!

La route est pas mal, le temps, lui, promet de ne pas etre top mais j’ai choisi de partir aujourd »‘hui car j’ai un warmy ce soir, je prefère avoir un vrai toit quand il pleut !
Autour de nous, ce sont des champs entiers d’oliviers qui ont fini leur saison, à hauteur de Rabanal, Renato continue sur une autre route pour rentrer sur Coimbra, de mon coté je continue toujours plein sud. 

S’ensuit une longue route avec vent de face et pluie dilluvienne jsuqu’à Ponte de Galega, juste avant Tomar, ou un couple de hollandais m’attendent, ils ont reçu Zoe et Olivier quelques jours plus tot !

La route se résume donc à une veste dégoulinante et les pieds trempés, je pédale d’arrets de bus en arrets de bus pour checker l’itinéraire sur la tablette en ajoutant pas plus d’humidité qu’elle n’en a déjà. De mon coté j’attends parfois que la pluie passe mais vu que rien ne change, trempée pour trempée je roule « gaiement » sous ce ciel qui me tombe dessus. Je ne serais pas aussi gaie si je devais dormir sous tente ce soir, la j’espère au moins un petit feu de bois pour me réchauffer. 

Je trouve difficilement puis par hasard la maison de Paul et Vivian qui viennent d’emménager ici il y a deux mois à peine. Ils ont baroudé une bonne dizaine d’années sur un voilier dans les mers et océans d’Amérique Nord, Central et Sud.

De mon coté, je passe beaucoup de temps à prévoir la suite du programme, je suis une bien mauvaise invitée, je passe sur la tablette de Orux maps, Google map, warmshower, sites de camping, de train, guide du Portugal, planning sur mon carnet, etc… bref demain je prend le train !

Au front, chacun avance de façon certaine à la conquête du sud, s’est installé dans un camp de base hivernal pour reprendre des forces ou est rentré à la base !
Franci coule de jours heureux pendant l’hiver à Taghazout, beau spot de surf au Maroc près d’Agadir, qu’il a rejoint il y aquelques jours. Luca a fait son entree en Espagne et est pret a affronter les longues nuits ffroides sous la tente, mais je lui fais confiance pour se rechauffer le coeur et le corps a coup de patisseries trempées au fond d’une tasse de café chaud ! Zoe et Olivier pedalent dur plein sud est pour rejoindre Gibraltar au plus tot et tenter de trouver un bateau pour l’Amérqieu ds ud ! Georgio le grec a atteint Porto et difficilement mais surement Lisbonne et est rentré en avion à Athène, son vieux giant dans un carton qui vaut, en Grèce, 4 fois le prix qu’il l’a payé en France sur le bon coin !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s