Jour 198 Madrid

L’hostel sans cuisine mais pas sans vous proposer tout à petit prix pour consommer sur place !

Le petit dejeuner seulement 2 euros se passent dans  la salle souterraine qui sert de discotheque passé 22h00. On est assis dans des sieges Carlsberg mais sur une musique douce et sereine, limite psychedelique. Pour y acceder je traverse le bar ou le caviste remplace la bonne vingtaine de uts de bières pour la prochaine soirée.

L’hostel n’est cependant absolument pas eco friendly, et c’est ce qui me choque plus que tout. Les couverts en plastique d’aucune utilité, les portions indivudelles de beurre et confiture plutot que mettre un pot au milieu d’une table ou tout le monde pourrait se reunir plutot que de manger chacun a une table differente en pianotant sur son telephone en meme temps… les dechets ne sont pas tries non plus… Bref, ça me choque.

L’ame en peine, lou comme dit Roch Voisine, les yeux dans l’eau, je vais promener mon vague à l’âme dans les rues pluvieuses de Madrid. me voici redevenue Grenouille !

Ma première idée après ce trip était de travailler en Espagne pour apprende la langue, là je n’ai que 2 jours à Madrid, mais je cherche quand meme des infos pour jauger la possibilité de travailler là en tant que français. Sur mon chemin, l’agence pour l’emploi, je décide d’aller y aire un tour. Un peu d’attente mais sans trop, je suis bien renseignée sur comment tenter sa chance à Madrid. Il aut tout d’abord une adresse, si vous logez en hostel ça ne marchera pas, l’idéal est d’avoir un ami qui habite dans le coin, et qui accepte de déclarer que vous habitez chez lui, ensuite vous pouvez faire votre demande d’emploi. Quand vous parlez les langues, dont un peu d’espagnol, vous etes quasiment assurés de trouver un emploi rapidement. Le rançais et l’anglais sont très recherchés.

Je passe donc ma matinée à expérimenter ça, sachant bien que 2 jours ne me suffiront pas à trouver quelque chose, et que de toute façon j’ai décidé de prendre un avion pour la France…! J’envoi aussi tonne de candidatures pour mon retour en France. Mon week end madrilène n’est donc pas sous le signe de fiesta à la sangria pour feter l’aventure, dont je m’imagine feter ça avec mes amis plutot que encore des inconnus que je ne reverrais jamais, mais plutot, anticiper mon retour pour qu’il se passe bien.

Je pars ensuite à la visite des sites gratuits…. dont le Palais royal, gratuit à partir de 16h du lundi au jeudi. Au début je ne comptais pas y entrer vu la queue qui attendait dehors, et puis parait il qu’il y a une vue sur le jardin. Celle ci ne vaudra absolument pas le détour mais l’intérieur du palais est époustouflant, je reste bouche bée devant l’enchainement des salles luxueuses décorées de moquettes géantes, de tapis aux murs, de lustres surdimensionnés, bref c’est luxueux, mais beau. Je suppose que c’est comme à Versailles, mais je ne m’en souviens plus.

Je pars ensuite direction le musée du Prado ou de l’attente m’attend un peu car c’est l’heure gratuite, il reste 2 heures avant la fermeture, de 18h à 20h. Lorsque les entrées sont gratuites dans les lieux d’art, le public est en général bien différent de celui du reste de la journée. La, il y a beaucoup de jeunes, qui ne s’y connaissent probablement pas plus que moi en peinture des siècles précédents…

En effet, meme si je sens que ce voyage à vélo, ou je prend le temps de vivre, me sensibilise plus à l’art, je reste quand meme peu sensible  à la centaine d’immenses tableaux de jesus. A quoi resembleront les musées dans 300 ans ? Y aura-t-il des selfies géants de Justin Bieber ou les meilleures photos de profil de facebook et on appellera ça de l’art ? Ou il n’y aura plus de musées du tout, on mettra des lunettes sur le nez pour s’évader n’importe ou, visiter n’importe quoi, etc… Je reste globalement bluffee par l’art du dessin en general et donc ce que les peintres réussissent à faire, mais j’ai été plus touchée par la salle des paysages, forcément c’était l’Andalousie, et les reproductions de natures mortes. Mais je parcourerais tout de meme toutes les salles, des fois que je tombe raide dingue d’un portrait de Jésus en me disant : tiens pas mal sous ce profil !

J’aimerais neanmoins beaucoup celle la, seulement parce que la Lune y tient une place importante…


Alors je erre plus d’une heure, entre gens qui ne paient pas et qui ne comprennent peu ou pas du tout ce qu’on voit. Malgré tout, on est tous curieux, on se croise et se recroise, on va jusqu’a la derniere salle en haut pensant que c’est surement la ou on va etre bluffé, là ou se trouve la piece maitresse ! et puis non, mince c’est un cul de sac…grrr

Le musée est une vrai labyrinthe, malgré le plan sans lequel il ne faut pas se ballader dans le Prado ! Je finis par reconnaitre les salles deja faites seulement a la tete du gardien de salle (ah oui lui je l’ai déjà vu), et encore mieux s’ils ont un signe distinctif, genre chevelure rouge ! 

A la fin, tout ce que je veux trouver c’est la sortie ! mais la encore pas évident… ! 

Je rentre toujours melancolique en rentrant, je n’arriverai pas a me meler aux autres, trop de monde, trop d’insouciance, trop de fetards. Ma fete a moi de 6 mois est terminée. Je n’ai pas envie d’ecouter les voyageurs me parler de leurs prochaines etapes car je n’en ai plus… 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s