Islande

L’Islande est pour beaucoup un reve, un pays lointain ou on ira un jour, mais quand meme on reflechira bien avant car il y fait froid, c’est cher, on est au milieu de rien, il n’y a personne qui y habite, pire il y a des volcans et des glaciers, mais y a t-il vraiment des routes !?

Finalement l’Islande est a la portee de tous, les courageux mais aussi les plus frileux.

Pour y aller, l’avion qui atterrit tout a l’ouest a 45 minutes en voiture de Reykjavik, ou le ferry depuis le Danemark avec possibilite de s’arreter au passage aux iles Feroe, qui arrive lui tout a l’est du pays.

La solution de facilite pour visiter l’ile est de louer une voiture, un van, une caravane, un 4*4, les agences de location fleurissent et auront la solution adequate pour vous. Il faut savoir a l’avance comment vous souhaitez visiter l’ile : dormir dans la voiture, prendre des chemins de terre pour se sentir seul au monde, acceder par vos propres ;oyens a des randonnes avec des passages a gue, etc…

Avec moins de budget on peut egalement visiter l’ile en bus avec differents types de forfaits vous permettant d’avoir un acces illimite dans le temps et l’espace.

Avec encore moins de budget et le gout de l’inconnu, vous pouvez parcourir l’ile en stop. Et il est tres facile, plus qu’ailleurs car les locaux ne vous laisseront pas plus de 5 minutes sur le cote de la route, peut etre parce qu’ils connaissent la rudesse de la meteo ! Les touristes s’arreteront egalement s’il leur reste de la place dans le vehicule ! Plus etonnant, les bus s’arretent egalemment pour vous faire monter gratuitement si vous vagabondez au milieu de nulle part !

Il faut bien un mois en stop pour decouvrir l’ile toute entiere et se faire quelques randonnees, en deux semaines sans voiture il vaut mieux privilegier une seule partie de l’ile, l’ouest par exemple. Si vous avez une voiture il faut minimum 2 semaines pour apprecier toute l’ile, s’echapper parfois en hors piste, et avoir le temps de faire quelques randonnees.

La route nationale 1 fait tout le pourtour de l’ile. Sortez de cette route pour vous sentir au milieu de nulle part, que ce soit pour traverser l’ile par le centre, mais egalement pour vous echapper dans un fjord ou un champ de lave aux allures lunaires.

En velo, rien d’impossible non plus  ! Comptez un mois pour faire la majorite de l’ile, 2 semaines si vous coupez par le centre ou comptez prendre un bus pour vous faire avancer plus vite de temps en temps.

La meteo est changeante, et le brouillard vous fera perdre la vue en moins de 5 minutes a seulement 150m d’altitude, vous serez surpris la premiere fois puis vous habituerez.

Il faut absolument etre autonome sur les reparations basiques car vous aurez des dizaines voire une a deux centaines de kilometres entre deux villages, qui n’aura c’est sur pas de magasin de velo. Globalement il vaut mieux se lancer, vous ne serez pas laisse pour compte longtemps. De nombreux cyclistes surmontent le defi de l’Islande, et il y aura toujours une voiture a un moment qui passera !! Il vaut mieux avoir 3 jours de nourriture minimum, et avoir un peu d’experience dans le voyage a velo, ne serait ce que pour se connaitre un peu dans les situations difficiles. Il faut un peu de mental pour rouler au milieu de rien, ne pas rencontrer ame qui vive quelques jours, garder le moral quand soudain vous vous surprendrez a dire « oh il neige…! » en plein de juillet…

Le denivele n’est pas enorme car vous ne passez pas de tres hauts cols, mais meme la route principale a parfois des hauts et des bas inutiles qui vous feront suer. L’etat de la route principale est goudronne mais avec quelques portions de terres. Si vous traversez ou prenez des pistes, c’est de la terre, le velo de route n’a donc pas sa place en Islande, mieux vaut un hybride ou un VTT.

Les paysages vous transportent hors de tout ce que vous aurez pu voir, vous etes dans un autre monde, d’ou l’importance de parcourir ce pays en velo pour garder la vue 360 degres que vous procure ce moyen de transport. Bien sur la moto apporte egalement cet avantage cependant a part les motos cross type Paris Dakar vous n’en verrez pas beaucoup d’autres.

Il vaut la peine de s’arreter pour faire quelques randonnees cependant il ne faut pas s’attendre a des conditions ideales niveau meteo, le mauvais temps avec brouillard epais et temperatures negatives peut surgir tres vite et a tres basse altitude, il ne faut pas les prendre a la legere et seulement partir avec une banane dans le sac !!!

L’Islande en solo c’est aussi possible, meme pour les filles !!! votre arret obligatoire c’est le camping de Reykjavik ou tous les voyageurs se croisent a leur arrivee et depart. Vous trouverez la bas des infos utiles de ceux qui ont termine leur voyage et prendront le prochain avion, et ceux qui viennent d’arriver et qui comme vous chercheront les bons plans, posteront des annonces de covoiturages, de stop, etc…

La vie est plus chere qu’en France mais moins qu’en Norvege. Se rendre en Islande est un cout d’environ 250 euros minimum depuis l’Europe, sur place vous pouvez faire du camping sauvage et manger des pates tous les jours (ou apporter une pleine valise de nourriture de France) ce qui peut vous permettre de visiter l’Islande pour moins de 500 euros en velo, 600 euros en stop et bus de temps en temps, 1000 euros minimum avec location de voiture a plusieurs… ce sont des MINIMUMS.

Il ne faut pas avoir peur d’aller en Islande, y aller en sac a dos demande un peu de preparation pour ne pas passer ses deux semaines de vacances a eplucher les guides et chercher les meilleurs plans. L’improvisation a du bon, mais vous n’irez pas tous les jours c’est donc mieux d’avoir une idee de ce que l’on veut y faire (rando, volcans, glaciers, etc). Le plus dur est de faire des choix car tout est beau a voir…