Woofing – Handler dans une ferme de chiens Huskies à Hossa, Finlande

Comme une envie de se retrouver Seul face à la nature !?

 

J’ai atterri un peu par hasard en pleine Carélie du Sud en Finlande pendant 5 mois de décembre 2017 à Avril 2018, avant d’en redescendre en Vélo jusqu’en Ukraine.
Hossa, petite bourgade de 23 habitants connait une activité sportive et dynamique l’été et l’hiver, grâce à une base d’expéditions française qui a établit son camp de base au bord du lac Hossanjärvi.
Parcourant le parc national de Hossa, ses forêts boréales et ses lacs, les guides polaires embarquent leurs clients à bord de traîneaux tirés par les chiens, de barques et de canoë, de motoneiges, ou tout simplement en raquette, en ski ou en VTT pour des excursions d’une ou plusieurs journées. C’est une immersion totale dans la nature qui vous plonge dans le silence infini de la taïga arctique. Les journées sont actives et gelées en hiver, remplies de soleil et de moustiques en été, les nuits, elles, à l’hôtel ou en cabane de trappeur, sont douces et belles et vous promettent l’apparition d’aurores boréales l’hiver.
Vous pouvez profiter de ce lieu magique grâce aux séjours proposés par l’agence Norwide, cependant vous pouvez également vous y rendre en tant que woofeur et notamment endosser le rôle de Handler pour des périodes d’environ deux semaines.

Découvrez les activités Norwide !

 

Le woofing

Si vous êtes attirés par ces paysages, mais aussi et surtout par les chiens Huskies, une expérience woofing au sein de leur chenil est bien souvent inoubliable.
Vous pouvez « woofer » toute l’année, mais la meilleure période reste l’hiver, si vous souhaitez profiter des activités mais aussi des aurores boréales à contempler sur le lac gelé, participez aux longues soirées arrosées dans le sauna, à la « finlandaise » !

 

En tant que Handler, vous pourrez être amené à effectuer les missions suivantes :

S’occuper des chiens :
– Nettoyer les cacas, activité quotidienne transformée en moment privilégié avec les chiens dans leur enclos. Ce moment permet en effet de leur faire quelques caresses, de vérifier la vivacité du chien et qu’il n’y a pas de bobo depuis la veille et vérifier l’état de l’enclos.
– Les nourrir et leur donner à boire une à deux fois par jour, et lorsqu’il y a 200 chiens ce n’est pas une mince affaire !
– Les soigner, il arrive que certains se blessent, tout seul, ou en se chamaillant. Il faut alors suivre leur état, décider s’il s’agit d’une blessure grave nécessitant une visite chez le vétérinaire le plus proche (une heure de route tout de même ;-)) et faire les soins nécessaires.
– Les sociabiliser et les éduquer, l’éducation c’est toute la vie mais surtout lorsqu’ils sont petits ! Ils doivent savoir répondre à leur prénom mais aussi être sociables, car ils seront amener à être en contact avec beaucoup de futurs handler, clients, musher etc dont certains seront des enfants. Plus tôt ils sont habitués à l’homme, plus on réduit le risque de morsure notamment…
– Veiller à leur bien être, c’est à dire faire attention au voisinage, certains chiens trouvent toujours à redire à leur voisin et peuvent se chamailler à travers des enclos différents
– Les entraîner. Ces chiens sont avant tout des chiens de travail, élevés, même si c’est inné chez eux, à courir et à tirer un traîneau. L’intersaison de l’automne compte donc une très grosse partie entraînement pour faire courir les chiens en préparation de la saison d’hiver où ils seront amener à partir en raid plusieurs jours. En l’absence de neige, l’entrainement se fait à l’aide d’un quad
– En saison d’été et d’hiver, il faut préparer les traîneaux et aider à l’attelage des chiens et aux départs des clients

Mais pas que…
– Entretenir le chenil et son atelier. Divers travaux sont à faire pour le chenil mais aussi l’activité traîneau en général. Il y a toujours des niches à construire, des harnais, des traîneaux ou des enclos à réparer, des cabanes à repeindre, du bois à ranger, bref diverses activités champêtres !!!
– Entretien des véhicules, ou très simplement le nettoyage et le changement de pneus des véhicules, pas d’inquiétude vous ne toucherez pas aux moteurs !

 

Temps libre

Lorsque vous n’aidez pas au chenil, vous êtes libres ! et cela arrive en général un jour sur deux !
Mais être libre à Hossa est relatif, vous êtes libre dans un périmètre géographique restreint car vous n’aurez pas le droit de conduire les véhicules pour de petites échappées belles.

Cependant selon la saison à laquelle vous y allez, plusieurs activités s’offrent à vous :
– Hiver : participation aux activités chien de traîneaux, motoneige, raquettes, ski de fond, mais aussi accès au sauna
– Eté : participation aux raids ou emprunt autonome de canoë, VTT, accès au sauna et au lac et possibilité de randonnées
– Printemps : la neige n’est pas encore fondue mais le soleil revient, vous pourrez faire de la randonnée début mai et commencer le canoë début juin
– Automne : les journées raccourcissent à vue d’oeil et les températures baissent, mais la neige arrive en fin de saison. Randonnées et VTT à votre guise, et canoë pour les moins frileux.
Mais, parfois, malgré toute votre bonne volonté de faire un peu de sport, vous passerez probablement votre temps libre à caresser et photographier les chiots, chasser l’aurore boréale, courir après les rennes en vadrouille, lire un bon livre autour de la cheminée, préparer de bons p’tits plats pour vos collègues (!) ou goûter les bières locales…

 

L’ambiance :
Vous serez très vite intégré dans une ambiance tant jeune et détendue qu’active, agréable et bienveillante.
Contrairement à d’autres villes plus connues en Laponie finlandaise (Rovaniemi, Levi, Inari), norvégienne (Tromso, Lofoten) et suédoise (Kiruna), Norwide propose des activités à taille humaine, loin de l’industrialisation des activités de tourisme, vous serez au coeur de la nature.

Vous n’aimerez pas si…
– vous êtes à cheval sur le confort, les conditions de vie dans la tanière sont simples
– vous êtes à cheval sur l’hygiène, 200 chiens ce n’est jamais très propre
– vous n’êtes pas sociable, vous partagerez peut-être votre chambre
– vous êtes trop sociable, pas de boite de nuit à l’horizon, même lointain !
– vous êtes accroc aux pots d’échappement, feux rouges et MacDo…
– vous êtes un puriste et ne jurez que par La Laponie, même si ça y ressemble pour vous c’est du fake ! Ici c’est la Carélie !
– vous venez pour apprendre le finnois, pas beaucoup de voisins finlandais avec qui discuter
pour vous la neige c’est bien avec des skis alpins aux pieds…

C’est fait pour vous même si :
– vous avez peur des chiens, après deux jours vous les considérerez tous comme des grosses peluches…
– vous n’avez aucune expérience dans ce domaine là mais êtes volontaire et aimez apprendre
– vous êtes frileux, le froid est sec et l’on s’habitue très vite aux -20 degrés
– vous ne parlez pas anglais, vous serez entre français !

 

Comment les rejoindre :
Des vols atterrissent quotidiennement à Kuusamo, via Helsinki. Il sera aisé pour vos futurs coéquipiers de vous récupérer à l’aéroport.
Cependant, si vous aimez la lenteur des voyages, vous pouvez venir en stop ou en transports terrestres, voire atterrir à Helsinki et traverser toute la Finlande dans la longueur et rejoindre Suomusalmi ou Kuusamo en bus (Bus Helsinki-Kajaani, Bus Kajaani-Suomusalmi/Kussamo) où vous pourrez être récupéré.

Pour les contacter :
www.norwide.com

Facebook Norwide